Focus

Un scrutin sur fond de tension

32 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour la deuxième élection présidentielle depuis la guerre de 1998-2003. Un scrutin déterminant pour l’avenir du pays, mais qui a été marqué par des violences.