Accéder au contenu principal

Standard & Poor's abaisse la note de quinze groupes bancaires

Après avoir révisé ses critères de notation, l'agence américaine Standard & Poor's a baissé la note de quinze groupes bancaires, principalement aux États-Unis et en Europe. Les notes de BNP Paribas et de la Société générale restent inchangées.

Publicité

REUTERS - Standard & Poor's a réduit mardi la note de 15 grands groupes bancaires, principalement en Europe et aux Etats-Unis, conséquence d'une importante révision de ses critères de notation. 

Au total, l'agence américaine a revu la situation de 37 des principales banques mondiales. Elle a notamment confirmé les notes de BNP Paribas et de Société générale.
 
JPMorgan Chase, Bank of America, Citigroup , Wells Fargo, Goldman Sachs, Morgan Stanley , Barclays, HSBC Holdings et UBS figurent parmi les banques dont la note est abaissée d'un cran.
 
S&P a laissé inchangée la note de 20 banques et a relevé celle de deux établissements, China Construction Bank et Bank of China.
 
Avec cette révision, S&P veut restaurer sa réputation qui a été ternie par l'attribution avant la crise financière de 2008 d'un triple A à des produits issus de la titrisation de crédits immobiliers subprimes.
 
AJUSTEMENTS
 
Le secteur bancaire devrait s'en ressentir en Europe dès l'ouverture des Bourses. "L'abaissement de S&P à la fois sur des banques européennes et américaines a ébranlé la confiance sur les marchés", estime Terry Pratt, d'IG Markets.
 
"Cette décision a occulté les progrès réalisés à Bruxelles sur la question de la démultiplication du FESF."
 
Un autre analyste, Guy LeBas, de Janney Montgomery Scott, souligne que ces banques verront leurs coûts de financement grimper.
 
Ce mois-ci, des responsables de S&P ont indiqué qu'ils allaient progressivement annoncer les notations actualisées pour plus de 750 sociétés bancaires dans le monde, en commençant par les principales. De nouvelles annonces sont donc attendues dans les semaines à venir.
 
Pour les grandes banques, ces  cteur. Selon des membres de l'agence, 20% des banques que S&P note devraient voir leur note abaissée, 20% augmentée, tandis que pour 60% d'entre elles, elle devrait rester stable.
 
Avant S&P, c'est l'agence concurrente Moody's qui a annoncé lundi placer sous surveillance les notes de crédit subordonné de 87 banques de 15 pays de l'Union européenne, invoquant les craintes pesant sur la capacité des Etats à venir en aide aux détenteurs des dettes bancaires les plus risquées.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.