FRANCE

Claude Guéant veut protéger davantage les opposants syriens en France

Le ministre français de l'Intérieur a assuré avoir pris des mesures destinées à assurer la sécurité des membres du Conseil national syrien (CNS) résidant dans l'Hexagone et victimes d'un certain nombre de menaces de la part du régime de Damas.

Publicité

AFP - Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a confirmé vendredi matin que des menaces pesaient contre la sécurité d'opposants syriens en France et que des mesures étaient prises pour y faire face.

"Il y a eu des menaces" syriennes, a déclaré M. Guéant devant des journalistes, en marge de la conférence de presse franco-américaine à l'issue de la réunion du G6.

"Nous avons le devoir de prendre des mesures pour assurer la sécurité des ressortissants syriens qui peuvent être menacés", a ajouté le ministre, évoquant "notamment", sans donner de noms, "ceux qui sont appelés à jouer un rôle dans le renouveau démocratique de la Syrie".

"Nous devons une protection à tous ceux qui sont susceptibles d'être menacés et, même si les menaces ne sont pas exprimées, nous savons que l'Etat syrien est violent, n'hésite pas à recourir à la menace", a conclu M. Guéant.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine