Accéder au contenu principal
Dans la presse

«Marre des escrocs et des voleurs»

Presse internationale, Mardi 6 décembre. Au menu de la presse internationale ce matin, l’accord Sarkozy-Merkel trouvé à Paris, le revers «caché» de Vladimir Poutine aux législatives russes et des spots publicitaires hostiles aux Juifs américains diffusés en Israël.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

L’accord Sarkozy-Merkel trouvé hier à Paris se retrouve dans de nombreux titres de la presse internationale ce matin… voir par exemple la Une du Guardian qui rappelle que si l’accord entre les deux dirigeants européens a été arraché à Paris, pas la peine de trop se congratuler. Car l’accord n’a pas pour autant rassuré tout le monde… en témoigne la décision de l’agence de notation Standard and Poor’s de mettre sous surveillance tous les pays classés triple A dans l’euro zone. Parmi lesquels donc, la France et l’Allemagne. L’engagement d’une discipline budgétaire plus grande, de sanctions contre les pays qui manqueraient à leur obligation de réduire leurs déficits n’a donc pas suffi.
A voir également dans le Guardian…cette caricature où l’on voit une Angela Merkel maîtresse de l’accord, habillée de cuir, un casque à la Bismarck sur la tête et une cravache pointée vers Nicolas Sarkozy, qui lui sert sa propre tête de petit Napoléon sur un plateau d’argent… Le caricaturiste a aussi représenté sur le gouvernail en haut à droite, le premier ministre britannique David Cameron, sous la forme d’un préservatif, qui se protège pour le moment de toute implication dans la résolution de la crise européenne.

David Cameron fait aussi l’objet d’un article dans le Telegraph… :Ou vous situez-vous ?, lui demande le quotidien. Référence donc à la réunion entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, que le Telegraph considère comme un «moment de grande importance dans l’histoire de l’Europe d’après guerre». L’article rappelle que l’accord envisage la refonte d’un nouveau traité entre les 27 pays de l’UE ou un amendement du traité existant qui concernerait les 17 pays de l’Euro zone… Cela ouvrirait donc la voie à une Europe à deux vitesses… C’est «tout ce que la Grande-Bretagne cherche à éviter» dit le quotidien. Le plus gros problème conclut le Telegraph est que le Premier ministre britannique ne s’est même pas exprimé sur ce qu’il estime être dans l’intérêt de son pays. Il est temps de prendre position face à ses concitoyens.

On passe aux élections législatives en Russie, remportées par Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine… mais il n’empêche, il s’est pris une «râclée» nous dit le Daily beast. Car 77 millions de ses concitoyens n’ont pas voté pour lui…Russie unie a juste rassemblé 49.5% des votes, bien moins que l’écrasant 64% des dernières législatives de 2007.
Pour le Daily Beast, le message envoyé au Kremlin est très clair : « y’en a marre des escrocs et des voleurs ». Le site exprime tout de même des réserves par rapport à ceux qui crient déjà au « Printemps russe » car une opposition puissante digne de ce nom n’existe pas pour autant en Russie…un pays ou depuis plus de 12 ans maintenant, Vladimir Poutine veille à neutraliser toute contestation.

Enfin, cette campagne de publicité en Israël qui a suscité un tollé au sein de la communauté juive américaine…c’est à lire dans le Times… Plusieurs spots hostiles aux Juifs émigrés aux États unis ont été diffusés sur les écrans de télévision en Israël. Un spot par exemple met en scène des grands parents juifs qui appellent leur petite-fille aux États unis, lui montrent une Menorah, (chandelier à 7 branches allumé durant la fête juive de Hannoukah) et lui demandent de quelle fête il s’agit. Elle répond «Noël» ; les grands parents s’échangent alors des regards effarés…Objectif de cette campagne: dissuader les israéliens d’émigrer aux États- Unis au risque de s’y perdre moralement et religieusement. La publicité a suscité l’indignation du coté des Juifs américains qui ont jugé ces spots insultants et scandaleux…ils ont finalement été retirés sur ordre du Premier ministre Benyamin Nétanyahou par peur de porter atteinte aux relations entre Israël et sa diaspora, très influente aux États unis, qui reste l’allié principal de l’état d’Israël…voilà pour un tour d’horizon de la presse internationale ce matin.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.