Accéder au contenu principal
SUISSE

Eveline Widmer-Schlumpf élue à la tête de la Confédération helvétique

Texte par : Dépêche
2 min

Habile stratège politique et très populaire en Suisse, Eveline Widmer-Schlumpf (centre droit) a été élue pour un an à la présidence tournante de la Confédération helvétique. Elle succède à la socialiste Micheline Calmy-Rey.

Publicité

AFP - La ministre des Finances Eveline Widmer-Schlumpf (centre-droit) a été élue mercredi à la présidence tournante de la Confédération et succède à la socialiste Micheline Calmy-Rey.

Mme Widmer-Schlumpf du Parti bourgeois démocratique (PBD) a été élue par 174 voix par les parlementaires suisses et présidera la Confédération helvétique en 2012.

La présidence de la Confédération est assurée chaque année à tour de rôle par un des sept membres du Conseil fédéral (gouvernement) selon une liste préétablie selon l'ordre d'ancienneté.

Au final, le gouvernement aura un seul nouveau ministre puisque le parlement a réélu les six conseillers fédéraux sortants: le socialiste Alain Berset élu à la succession de la socialiste Micheline Calmy-Rey, qui avait annoncé en septembre son départ du gouvernement et qui était en charge du ministère des Affaires étrangères.

Le Conseil fédéral ne sera plus composé d'une majorité de femmes.

La barre avait été franchie le 22 septembre 2010 avec l'élection de Simonetta Sommaruga. La socialiste avait alors rejoint Micheline Calmy-Rey (PS), Doris Leuthard (PDC) et Eveline Widmer-Schlumpf (PBD).

Cette dernière, résistant à l'attaque du parti UDC (droite populiste) qui voulait récupérer son siège, a sauvegardé son portefeuille de ministre et devient également présidente.

Pour la première fois de son histoire, la Confédération sera ainsi présidée par un membre du PBD.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.