Accéder au contenu principal
CANADA

Ottawa s'apprête à évacuer ses ressortissants de Syrie

Texte par : Dépêche
2 min

Le chef de la diplomatie canadienne John Baird (photo) a appelé jeudi les 5 000 concitoyens présents en Syrie à quitter "immédiatement" le territoire en raison de la détérioration de la situation sécuritaire.

Publicité

AFP - Le Canada invite ses ressortissants à quitter la Syrie, a annoncé jeudi le ministre des Affaires étrangères John Baird, précisant qu'une "évacuation volontaire" serait organisée au cours du prochain mois.

M. Baird a justifié cet appel par les sanctions de la Ligue Arabe contre Damas, qui doivent entraîner la réduction de moitié des vols commerciaux vers la Syrie. Quelque 1.500 Canadiens sont immatriculés à l'ambassade de leur pays, mais le nombre total de ceux qui se trouvent dans le pays est estimé à 5.000.

"La situation en Syrie continue de se détériorer. Les nouvelles sanctions imposées par la Ligue Arabe donnant lieu à une réduction des vols en partance de Damas à compter d’aujourd’hui, les Canadiens en Syrie pourraient bientôt avoir peu d’options pour quitter le pays de manière sûre", a déclaré M. Baird.

"Nous conseillons fortement aux Canadiens de quitter la Syrie immédiatement par tout moyen de transport disponible pendant qu’ils en ont encore la possibilité", a ajouté le chef de la diplomatie.

Les instances concernées, en premier l'ambassade canadienne à Damas, doivent organiser "une évacuation volontaire au cours du prochain mois", a-t-il ajouté.

"Essentiellement, cela signifie qu’il y aura une voie express dans l’ensemble des ministères en vue d’aider les Canadiens à obtenir les documents nécessaires pour quitter la Syrie", a-t-il expliqué.

Dans une note d'accompagnement, le ministère des Affaires étrangères avertit que "si la situation continue de se détériorer, les services de l’ambassade risquent d’être réduits sans avertissement" et M. Baird n'a pas exclu sa fermeture complète.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.