Accéder au contenu principal

Le chef du JEM tué dans un raid aérien selon les rebelles

Aux dires de ses troupes, Khalil Ibrahim, le chef du Mouvement justice et égalité, l'un des principaux groupes rebelles du Darfour, aurait trouvé la mort lors d'un raid aérien et non dans des affrontements comme l'indique l'armée soudanaise.

PUBLICITÉ

AFP - Le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), important groupe rebelle du Darfour, a confirmé dimanche la mort de son chef Khalil Ibrahim, précisant qu'il avait été tué par un raid aérien et non dans des affrontements comme l'annonce l'armée soudanaise.

"Nous, le Mouvement pour la justice et l'égalité, annonçons à la nation soudanaise que le chef du mouvement et commandant de ses troupes, Khalil Ibrahim Mohammed, a été tué le 23 décembre à 3H00 du matin", a déclaré à l'AFP le porte-parole du JEM, Gibril Adam Bilal, basé à Londres.

M. Ibrahim, 54 ans, a été tué par un avion de combat sur les indications d'un "espion", a assuré M. Bilal, ajoutant qu'un garde du leader avait également été tué dans le raid et démentant tout affrontement entre les forces rebelles et l'armée soudanaise.

"Quand Khalil a été attaqué, il était dans son camp", a déclaré le porte-parole, assurant que malgré cette perte, le JEM resterait fidèle au programme de son chef: "changer le régime par tous les moyens, y compris les moyens militaires".

L'armée soudanaise a annoncé dimanche que le chef du JEM avait été tué dans des affrontements dans la zone frontalière entre les Etats du Darfour-Nord et du Kordofan-Nord.

Selon le porte-parole de l'armée, Sawarmi Khaled Saad, M. Ibrahim a succombé samedi soir après avoir été blessé jeudi dans des affrontements au cours desquels 30 de ses combattants ont été tués et d'autres ont été blessés".
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.