Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Triple A comme aide, accueil, accompagnement"

Presse française, Lundi 26 décembre 2011. Au menu de la presse française ce matin, les manifestations anti-Poutine de ce week-end, la course aux signatures pour la présidentielle de 2012 en France, et les triple A des Français solidaires.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence ce tour d’horizon des Unes de la presse française avec le Figaro, qui revient sur les manifestations anti-Poutine de ce week-end.
 
Des dizaines de milliers de Russes ont manifesté à travers tout le pays pour dire «niet» à Vladimir Poutine, l’ancien président Mikhail Gorbatchev lui conseille même de partir.«Le système Poutine est ébranlé» titre le Figaro, pour qui «les deux principales prouesses» de Poutine consistent à avoir «fait croire que les Russes lui devaient personnellement l’amélioration de leur niveau de vie» et que «la corruption n’était qu’un effet secondaire de la croissance».
«La fraude lors de l’élection du 4 décembre dernier n’a fait qu’amplifier une contestation naissante», d’après le journal.
 
Russie, quand «le doute commence à s’insinuer au sein même de l’oligarchie au pouvoir», c’est l’analyse que fait ce matin le chercheur Thomas Gomart, dans les colonnes de Libération. D’après lui, le problème pour Poutine serait moins «dans son rapport à l’opinion publique, car il conserverait, notamment dans les provinces, un socle réel de popularité», «que dans ses relations avec les élites politiques et économiques du système». L’oligarchie s’interroge désormais sur les capacités de Vladimir Poutine, à «tenir la machine».
Quant à savoir si la peur a disparu en Russie, le chercheur explique qu’un «verrou psychologique a incontestablement sauté».
 
Libération rend hommage ce matin au «courage» des Russes, qui «ne veulent plus d’un homme qui croit pouvoir manipuler l’opinion publique en roulant des muscles et en faisant des blagues de soudard», d’une «dictature mal déguisée» «qui assassine les défenseurs des Droits de l’Homme, comme Anna Politkovskaia», et «transforme les journalistes courageux comme Mikhail Beketov ou Oleg Kachine en légumes».
 
Mais le problème, évoqué par le Parisien, c’est qu’outre une certaine assise populaire, Poutine bénéficie toujours du manque d’unité de son opposition: «la fronde apparaît encore très dispersée», d’après le journal.
 
Le site rue89 dresse le portrait d’Alexeï Nivalny, un blogueur anti-corruption qui vient de passer 15 jours prison et qui est devenu l’un des symboles de l’opposition au premier ministre. Interrogé sur se démarche, il dit que «le principal motif de son engagement, c’est la haine»; «je déteste ce régime, ces gens, et concrètement Vladimir Poutine qui a créé un pouvoir d’escrocs et de voleurs».
 
2012, année de présidentielle en France également - c’est dernière semaine pour s’inscrire sur les listes électorales. Pendant ce temps-là, raconte le Figaro, les candidats mettent la pression sur les maires pour décrocher les 500 signatures nécessaires pour pouvoir se présenter. Les maires se disent «harcelés par les candidats», et beaucoup demandent à ce que leur choix ne soit plus publié au journal officiel, surtout ceux qui optent pour les candidats dits «typés», un drôle de qualificatif choisi par le Figaro pour désigner les candidats du FN ou d’extrême-gauche.
 
Pour terminer, voyez ces portraits de Français solidaires dans le journal l’Humanité, des bénévoles qui racontent qu’eux aussi ont leur triple A, «A comme accueil, aide, accompagnement».
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.