Accéder au contenu principal

La Bourse de Tokyo clôture l'année 2011 à son plus bas niveau depuis 1982

La Bourse de Tokyo a certes fini en hausse de 0,67% lors de la dernière séance de l'année. Mais en 2011, année marquée par la cherté du yen, le séisme du 11 mars et l'accident de Fukushima, l'indice Nikkei a perdu 17,3%. Du jamais vu depuis 1982.

PUBLICITÉ

AFP - L'indice Nikkei de la Bourse a achevé la journée de vendredi, dernière séance de 2011, sur un gain de 0,67%, mais il s'est néanmoins affiché à son plus bas niveau de fin d'année depuis celui de 1982.

L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a rebondi de 56,46 points pour terminer à 8.455,35 points à la clôture, grâce à de bons indicateurs aux Etats-Unis, mais il a perdu quelque 17,3% durant l'an 2011 entamée au dessus de 10.000 points.

L'année écoulée a été marquée par la cherté du yen, le séisme du 11 mars et l'accident subséquent de la centrale nucléaire de Fukushima, sur fond de ralentissement international accentué par les hoquets de l'économie américaine et par la mauvaise passe financière de plusieurs Etats européens.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part gagné 6,49 points (+0,90%) vendredi, pour finir à 728,61 points.

L'activité a encore été extrêmement faible, avec seulement 838,89 millions de titres échangés sur le premier marché, un volume plus de deux fois inférieur à celui d'une séance normale.

Parallèlement, le dollar avait tendance à décliner légèrement vis-à-vis du yen, se situant aux environs de 77,50 yens à la fermeture du marché tokyoïte (06H00 GMT).

L'euro, lui, a continué de plonger, pour tomber entre 100,20 yens et 100,30 yens dans les dernières heures de transactions à Tokyo.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.