Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Un jour, peut-être, des excuses américaines à l'Irak"

Presse internationale, Mardi 13 décembre. Au menu de la presse internationale ce matin, la rencontre Obama-Maliki à trois semaines du retrait définitif des troupes américaines d’Irak, la présidentielle de mars 2012 en Russie, et celle qui vient d’avoir lieu en RDC.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la visite du premier ministre irakien Nouri Al Maliki aux Etats-Unis. Une rencontre avec Barack Obama à moins de trois semaines du retrait des troupes américaines d’Irak.
 
Les deux dirigeants se sont tous les deux exprimés après cette rencontre. Barack Obama en a profité pour déclarer que «les derniers soldats américains qui s’apprêtent à quitter l'Irak, partiront avec honneur et la tête haute» - des propos évidemment largement commentés ce matin par la presse américaine.
 
Je vous propose de commencer avec The Washington Post, qui titre ce matin sur cette «vision bien trop rose que le président Obama a de l’Irak». Le président américain a répété 5 fois au cours de cette conférence de presse que la guerre en Irak est finie, mais Al Qaida continue ses attaques, les milices chiites financées par l’Iran continuent de frapper, et la guerre de pouvoir entre les Kurdes et le gouvernement de Maliki n’a pas cessé.
 
La presse américaine qui s’interroge également sur la volonté réelle de Nouri Al Maliki d’instaurer une véritable démocratie en Irak. Ce sont des interrogations qu’on a lues du côté du New York Times, qui relève que l’instauration de la démocratie version Maliki a surtout consisté à arrêter des centaines de membres de l’ex-parti baas. L’agressivité de ses actions préoccupe l’Occident écrit le journal, qui évoque les «tendances autoritaires» du premier ministre irakien.
 
Ce qu’on a lu sur ce sujet dans les quotidiens arabes est également très critique. Le quotidien irakien Dustour revient lui aussi sur le départ des Américains et sur ce qui va advenir de l’Irak, mais ce qu’il demande tout d’abord, ce sont des excuses. Le journal ironise même: en son temps, Berlusconi avait bien présenté les siennes à la Libye de Kadhafi, pourquoi l’Amérique de Barack Obama ne ferait-elle pas acte de contrition auprès de Nouri Al Maliki?
 
A voir aussi ce matin, l’analyse du quotidien saoudien Ryat, pour qui c’est bien simple, les Etats-Unis mentent quand ils prétendent voir apporté la démocratie à L’Irak - tout ce que les Etats-Unis ont fait, c’est «livrer l’Irak à l’Iran sur un plateau en or».
 
On passe maintenant en Russie, où le mouvement de contestation se poursuit. The Independent revient ce matin sur l’élection présidentielle prévue en mars prochain. Un scrutin que Vladimir Poutine s’apprête à briguer de nouveau. Mais rien de tel qu’un habillage démocratique pour faire passer la pilule sans doute, et The Independent raconte ce matin qu’un autre peut-être futur candidat à la présidentielle russe, le milliardaire Mikhail Prokhorov, pourrait n’être en réalité qu’une sorte de faux-nez du Kremlin pour détourner, atténuer le mécontentement des Russes.
 
Pour terminer, rapidement, l’officialisation de la présidentielle congolaise: c’est confirmé, Joseph Kabila a bien été réélu à sa propre succession. Une annonce qui laisse à l’Observateur Paalga un goût amer ce matin: «La messe est donc dite. Nul besoin alors d’attendre le 17 décembre, date de la proclamation officielle des résultats, pour savoir qui succèdera à lui-même sans gloire et sans même avoir obtenu la moitié des suffrages de ses concitoyens. Mais c’est le prix à payer quand on a choisi de vaincre sans péril… quoique !».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.