Dans la presse

Référundum écossais : un pari kilt ou double

Dans la presse internationale, les élections législatives anticipées en Israël, le référendum sur l'indépendance de l’Écosse et les ordinateurs du futur qui pourront reconnaitre nos émotions.

Publicité

A la une des journaux ce mardi, les élections législatives anticipées en Israël : un scrutin annoncé pour janvier 2013. Pas trop tôt pour Haaretz. Le quotidien de gauche israélien titre "bon débarras": il est temps de sortir les sortants.

L’article espère que ces élections anticipées pourront libérer les Israéliens d’un parlement anti-démocratique qui imposait la tyrannie de la majorité : une majorité qui se croyait au-dessus de tout selon le Haaretz, au-dessus du droit des minorités ou au-dessus des décisions de la Haute Cour de Justice.

Mais pour le Jérusalem Post, le débat n’est tout simplement pas là. Tout le traitement médiatique de ces élections anticipées, c’est moins d’articles consacrés à L’Iran. Alors que la menace persiste toujours pour le quotidien, l’article ironise : il y a quelques semaines encore, l’Iran était sur toutes les lèvres. Une actualité médiatique en chasse une autre.

 
Et puis les journaux britanniques ce matin s’intéressent bien sur à ce référendum crucial pour l’avenir de la Grande-Bretagne : le référendum sur l’indépendance écossaise.
Mais pour The Independant, les Ecossais pourraient tout perdre en gagnant leur indépendance, d’ailleurs une majorité de Britanniques et d’Ecossais estiment que l’Ecosse n’est pas viable économiquement sans le Royaume-Uni.

Et puis, pour terminer, le New York Times s’intéresse à une avancée technologique : les ordinateurs pourraient bientôt déceler nos humeurs. S’en prendre à son ordinateur, l’insulter quand il ne marche pas, jurer contre lui en toute tranquillité, cela pourrait bien appartenir au passé. Nous pourrions peut-être bientôt parler et interagir avec notre machine.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine