Accéder au contenu principal
Dans la presse

Gaza : l'entrée en scène de Hassan Nasrallah

Au menu de la presse internationale les hostilités entre le Hamas et l'Etat Hébreu. Les consignes de solidarité de Hassan Nasrallah et le débat sur l'avortement relancé en Irlande après la mort d'une jeune femme que les médecins ont refusé d'avorter alors d'elle faisait une fausse couche.

PUBLICITÉ

 

Gaza
Les lecteurs ne seront pas rassurés par l’entrée en scène de Hassan Nassrallah…Le quotidien pro palestinien Al Qods al Arabi … résume l'intervension du chef du Hezbollah à la télévision la veille... Ce dernier appelle à une solidarité historique et sans faille des musulmans sunnites et chiites avec le Hamas. Une solidarité qui ferait le poids face au soutien occidental à l’Etat hébreu.
 
Hassan Nasrallah fait des propositions concrètes, il appelle les pétromonarchies du golf à augmenter le prix du baril pour les pays qui soutiennent Israël . Nasrallah parle d’une guerre à des fins politiques en faisant référence aux élections israéliennes
 
Le quotidien libanais al Nahar fait la même analyse et titre "Netanyahou engage une guerre pour des élections". Un avis partagé par le caricaturiste du quotidien britannique the gardian… Son dessin représente un Netanyahou déterminé avec comme titre « Vote Likoud »
 
Côté israélien on ne s’interroge pas sur les raisons de cette escalade mais sur son intérêt… Dans une analyse le journaliste du quotidien israélien Yediyot Aharonot explique que c’est une guerre sans fins … Ce genre d’opération n’apporte ni la sécurité ni la paix
 
Une guerre à travers les réseaux sociaux :
 
Le journal libanais l'Orient le jour consacre un article aux réseaux sociaux utilisés comme arme de guerre entre Israel et le Hamas
 
" Parallèlement à son offensive militaire sur la bande de Gaza l'armée israélienne a inauguré une nouvelle façon de communiquer. En jouant la carte des réseaux sociaux tant pour informer de ses actions et que pour s’adresser à ses ennemies objectifs. "
 
L’armée israélienne maitrise totalement l’outil. Mercredi, c'est avec un tweet de trois mots qu'elle a annoncé la mort du chef militaire du Hamas, la phrase "Ahmed Jaabari : éliminé" avec une photo de l’intéressé.
 
Le débat sur l’avortement relancé en Irlande après la mort d’une jeune indienne.
 
Le Irish Independent revient sur la mort d’une jeune femme d'origine indienne à qui les médecins ont refusé l’avortement. Savata faisait une fausse couche mais le cœur du fétus battait encore. Aujourd’hui ses parents témoignent dans le quotidien irlandais et exprime leur indignation.

 

 

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.