Focus

Entre Tokyo et Séoul, l'Histoire dépasse la dispute territoriale

Les démons du passé ressurgissent entre la Corée du Sud et le Japon. Le 10 août, pour la première fois, un chef d’État – le président coréen Lee Myung-bak en l’occurrence – s’est rendu en visite officielle sur les îles Dokdo ("Takeshima" en japonais), que Séoul et Tokyo se disputent.

Publicité

Une fois encore, la guerre des îlots masque un ressenti plus profond. Soixante ans après la fin de la guerre 1939-1945, le Japon reste l'ennemi numéro un aux yeux des Coréens du Sud - loin devant la Chine et la Corée du Nord.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine