"OUI, il y a des raisons d'espérer (et on vous dit lesquelles)"

Presse française, Lundi 2 janvier 2012. Au menu de la presse française ce matin, diagnostics et pronostics pour 2012, des raisons d’espérer, la campagne pour la présidentielle de 2012, et l’affaire Karachi.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse française avec Libération, qui évoque ce matin l’affaire Karachi, cette affaire de ventes d’armes au Pakistan qui pourrait avoir donné lieu à des rétrocommissions destinées à financer la campagne d’Edouard Balladur en 95.
 
D’après Libération, «Nicolas Sarkozy savait» - il savait que cette vente d’armes générait des transactions illicites. Comment, pourquoi ? Parce qu’il aurait validé, en tant que ministre du Budget de l’époque, un montage financier dont le but était de permettre la réception puis le reversement de ces commissions, via une société luxembourgeoise, la société Heine. Des révélations tirées de procès-verbaux d’audition qui viennent contredire la défense de Nicolas Sarkozy, d’après le journal.
Libé parle ce matin d’une attitude de «déni» de la part du président de la République dans cette affaire. «La défense de Nicolas Sarkozy, qui minimise contre toute vraisemblance son rôle pourtant clé dans la campagne d’Edouard Balladur, ne tient pas la route» écrit Libération, qui rappelle aussi «qu’à l’époque les commissions étaient légales, mais les rétrocommissions interdites. Et qu’enfin qu’aucun lien n’a été établi entre ces pratiques, ni même l’arrêt des commissions par le camp chiraquien, et l’attentat de Karachi qui a coûté la vie en 2002 à 14 personnes, dont 11 Français».
D’après Libération, l’affaire Karachi ne fait que commencer, et va faire pas mal reparler d’elle durant la campagne présidentielle.
 
La présidentielle de 2012 qui se déroule sur fond d’incertitudes d’aprèsles Echos.
Les récents sondages le montrent, la compétition s’annonce très serrée, au point que certains se demandent si «le match Sarkozy-Hollande aura finalement bien lieu ?». Les Echos expliquent que les deux candidats montrent tous les deux «de vraies fragilités». Si Nicolas Sarkozy tient le rôle du « capitaine dans la tempête», «prêt à tenir un discours de vérité», «sa popularité dans le pays reste faible».
Quant à François Hollande, «ses premiers pas de candidat, ont mis en lumière les périls qui le guettent. Sa relation tortueuse avec le Parti socialiste», mais aussi, «son tempérament consensuel», tempérament «qui suscite un doute sur sa force de caractère et son autorité».
Bref, conclut le journal, pour le moment, la présidentielle ne suscite ni enthousiasme ni adhésion chez les Français.
 
La Tribune, de son côté, s’interroge: «la monnaie unique passera-t-elle 2012 ?». L’euro qui fait les frais, dix ans, après son lancement de la crise des dettes souveraines, et du manque de discipline budgétaire et fiscale, d’après le journal.
Et la réponse à cette question, c’est «oui», à en croire José Manuel Gonzalez-Paramo, qui est membre du directoire de la BCE, et l’un des fondateurs de l’euro. Pourquoi tant d’optimisme? Parce que d’après lui, «l’euro est non seulement une solide réalité économique, mais aussi l’expression d’une certaine idée de l’Europe ; celle qui consiste à placer des destinées en commun». L’euro «est là pour durer dit-il», en expliquant que les efforts des gouvernements européens en matière de discipline budgétaire, et pour réduire les déséquilibres de compétitivité, constituent des avancées importantes.
 
2012, année décisive, année difficile sans doute, mais NON, tout ne va pas si mal: c’est le cri du cœur ce matin du Parisien qui écrit que OUI, il y a des raisons d’espérer.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine