DÉMOGRAPHIE

La France dépasse le cap des 65 millions d'habitants

D'après plusieurs notes de l'Insee, l'Hexagone aurait pour la première fois franchi la barre des 65 millions d'habitants au 1er janvier 2012. En métropole, c'est l'Île-de-France qui reste la région la plus peuplée avec près de 12 millions d'âmes.

Publicité

AFP - La France a dépassé le cap des 65 millions d'habitants depuis 2010, selon plusieurs notes de l'Insee publiées en 2011.

Dans un article repris dans un premier temps par l'AFP, le journal Les Echos avait indiqué lundi que la France compterait pour la première fois plus de 65 millions d'habitants au 1er janvier 2012.

La répartition de la population mondiale par continent

En réalité, l'Insee avait déjà annoncé le 18 janvier 2011 que la France métropolitaine et les départements d'outre-mer comptaient au 1er janvier 2011 très exactement 65.027.000 habitants, selon les données du recensement, soit 358.000 personnes de plus qu'en 2009 et dix millions de plus qu'en 1981.

Si l'on y ajoute les habitants des collectivités d'outre-mer, la population totale atteignait 65,8 millions.

L'Institut national de la statistique a récemment indiqué que les évolutions démographiques antérieures à 1981 expliquent en grande partie l'augmentation de la population au cours des trente dernières années.

La forte fécondité française pendant les trente dernières années explique aussi l'écart de croissance avec l'Allemagne ou l'Italie (1,85 enfant par femme en France en moyenne, contre 1,77 au Royaume-Uni, 1,37 en Allemagne et 1,33 en Italie), mais pas l'ampleur de la croissance de la population française.

Comme dans les autres pays, la hausse de l'espérance de vie, qui a augmenté en France en trente ans de 8 ans pour les hommes et 6,5 ans pour les femmes, a entraîné une hausse de la population française de 3,1 millions de personnes.

Un quatrième facteur de croissance démographique est le solde migratoire, différence entre les entrées et sorties du territoire, qui dépasse deux millions de personnes en trente ans.

Reprenant les chiffres du recensement 2009, entrés en vigueur le 1er janvier 2012, et publiés jeudi par l'Insee, Les Echos ont souligné que toutes les régions métropolitaines ont vu leur population progresser "à l'exception, une nouvelle fois, de Champagne-Ardenne, en perte de vitesse depuis un bon moment sur le plan démographique".

"Outre-mer, la Guadeloupe et la Martinique perdent aussi des habitants, quand la Guyane et la Réunion continuent d'en gagner", a relevé le journal.

En métropole, l'Ile-de-France reste de très loin la région la plus peuplée avec 11,7 millions d'habitants au 1er janvier 2009, alors que Le Limousin (741.000 habitants) et la Corse (305.000) ferment la marche.

Le 17 janvier prochain, l'Insee livrera son "bilan démographique" annuel avec une nouvelle estimation de la population au 1er janvier 2012.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine