Accéder au contenu principal

Kandahar frappée par un double attentat meurtrier

La ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, a été le théâtre d'un attentat-suicide faisant sept morts et au moins 12 blessés. En début d'après-midi, un premier kamikaze avait tué cinq personnes dans la même ville.

Publicité

AFP - Un deuxième attentat suicide a secoué mardi la ville de Kandahar (sud), tuant 7 personnes dont 3 policiers et blessant au moins 12 autres, selon un nouveau bilan donné de source policière.

Le kamikaze, qui roulait sur une sorte de triporteur, s'est fait exploser dans le centre-ville, a expliqué à l'AFP le général Abdul Razziq, chef de la police de la province de Kandahar.

Quatre civils et trois policiers ont été tués, a-t-il ajouté.

Un premier bilan donné par un médecin hospitalier avait fait état d'un mort et de 12 blessés.

En début d'après-midi, un premier attentat suicide dans la même ville avait causé la mort de quatre enfants et d'un policier, faisant également seize blessés, dont trois autres policiers. Le kamikaze, qui roulait en moto dans un bazar très fréquenté, s'était fait exploser à un barrage mobile.

Explications de Marie Forestier, correspondante de France 24 à Kaboul

Les talibans ont revendiqué la responsabilité de cet attentat.

Kandahar, principale ville du sud afghan, était la capitale du régime des talibans (1996-2001), chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, et qui combattent depuis le gouvernement afghan et ses alliés de l'Otan. Les attentats suicide et bombes artisanales sont leurs armes de prédilection.

Deux tiers des violences liées au conflit ont lieu dans le sud et l'est du pays, principaux bastions des talibans et de leurs alliés, selon l'ONU.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.