Accéder au contenu principal

Un squelette découvert pourrait être celui du journaliste Guy-André Kieffer

Après de multiples fouilles menées par les autorités françaises, le squelette découvert ce vendredi dans l'ouest de la Côte d'Ivoire pourrait être celui du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, disparu en 2004.

Publicité

REUTERS - Un corps qui pourrait être celui du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, disparu en avril 2004 à Abidjan, a été retrouvé vendredi après des fouilles en Côte d'Ivoire menées par un juge français et des enquêteurs français et locaux, révèle France 3 vendredi.

La dépouille a été exhumée à plusieurs centaines de kilomètres au nord-ouest d'Abidjan, dans la région d'Issia. Des prélèvements ont été envoyés en France pour une éventuelle
confirmation par expertise génétique, a dit la chaîne.

"Le juge (Patrick) Ramaël a entrepris des fouilles ce matin sur la foi d'information obtenues il a quelque temps et il a trouvé un corps à l'endroit exact que l'informateur avait
indiqué", a dit le frère du disparu, Bernard Kieffer, à l'antenne.

La justice française examine l'hypothèse d'un crime à mobile politique qui impliquerait l'entourage de l'ancien président Laurent Gbagbo, capturé le 11 avril 2011 à Abidjan après des mois de guerre civile consécutifs à sa contestation de l'élection de son rival Alassane Ouattara, aujourd'hui en place.

Guy-André Kieffer, journaliste indépendant, collaborait notamment à La Lettre du continent et était spécialisé dans les questions de matières premières, notamment le cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial. Son entourage affirme qu'il enquêtait sur des malversations.

Les enquêteurs français, après plusieurs déplacements antérieurs sur place, ont établi qu'il avait été enlevé sur un parking d'Abidjan le 16 avril 2004.

L'épouse de Laurent Gbagbo a été entendue comme témoin en avril 2009 par le juge français, ainsi que l'ancien ministre de l'Economie ivoirien Paul-Antoine Bohoun Bouabré, dans le cadre de l'information ouverte à Paris pour "enlèvement et séquestration".

Un ancien membre des services spéciaux ivoiriens, Jean-Tony Oulaï, est mis en examen en France. Laurent Gbagbo est actuellement poursuivi devant la Cour pénale internationale, aux Pays-Bas, pour des crimes contre l'humanité commis pendant la
guerre civile. Ces poursuites ne concernent pas le dossier Kieffer.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.