FOOTBALL

Le PSG se qualifie dans la douleur

Le Paris Saint-Germain a beaucoup souffert pour s'imposer (2-1) aux dépens du club amateur de Locminé (CFA2), lors des 32e de finale de Coupe de France. Les protégés de Carlo Ancelotti ont décroché leur qualification au bout du temps additionnel.

Publicité

REUTERS - Pour son premier match officiel sous l’ère Carlo Ancelotti, le Paris Saint-Germain s’est imposé dans la douleur (2-1) face aux amateurs bretons de Locminé, dans le choc des extrêmes des 32e de finale de la Coupe de France.

Faute de proposer un jeu séduisant contre une équipe de CFA 2, le leader de la Ligue 1 a attendu une tête de son défenseur Diego Lugano au bout du temps additionnel pour arracher sa qualification.

Javier Pastore avait ouvert le score sur un exploit personnel à la 53e, avant l’égalisation de Locminé sur un penalty d’Abou Maïga à 18 minutes de la fin.

Un peu plus tôt dans la journée, Lyon avait montré l’exemple avec une victoire 3-1 face à ses voisins de La Duchère, qui évoluent en CFA. Lisandro Lopez a inscrit tous les buts de son équipe en première période.

Le parcours de Toulouse s’est en revanche arrêté après une défaite en Corse face au GFCO Ajaccio (1-0). Le héros ajaccien, Mickaël Colloredo, qui a davantage l’habitude de se frotter aux défenses de National, a inscrit à la 47e le but de la victoire.

Toulouse rejoint le contingent des clubs de l’élite qui n’ont pas survécu au week-end.

Sochaux, Brest, Caen et Lorient, s’étaient déjà inclinés samedi face à des formations moins prestigieuses, tandis que Saint-Etienne et Nancy ont perdu les deux chocs de Ligue 1, respectivement face à Bordeaux et Rennes.

Face à Evian, Metz a laissé filer la qualification après avoir mené 2-0 en prolongation. Rattrapés, les Messins se sont finalement inclinés aux tirs au but.

« Quelle fierté ! »

Au stade du Moustoir, l’enceinte habituelle du FC Lorient, les amateurs de Locminé n’ont affiché aucun complexe face aux individualités parisiennes et se sont même offert le luxe de prendre par intermittences le jeu à leur compte.

« Les dernières secondes sont tristes pour nous, mais quelle fierté! C’est énorme ce qu’ils ont fait », s’est félicité leur entraîneur, Didier Noblet.

Locminé a lancé un premier avertissement dès la troisième minute de jeu, avec un tir d’Abou Maïga sur la transversale de Salvatore Sirigu.

Erwann Flégéo, l’homologue breton de l’international italien, a dû se déployer au quart d’heure de jeu pour arrêter une tentative de Guillaume Hoarau.

Brouillon, le PSG s’en est remis à Javier Pastore. A la 53e, l’Argentin élimine un défenseur adverse grâce à un grand pont, avant de marquer.

A la 72e minute, Mamadou Sakho, le capitaine parisien, fait chuter Fabrice Péru dans la surface de réparation. Le penalty est converti par l’infatigable Abou Maïga.

A dix minutes de la fin, les joueurs de Locminé lancent plusieurs assauts en direction des cages adverses, sans trouver les filets. Nene adresse finalement à Diego Lugano un centre victorieux à la 92e minute.

A la fin de la rencontre, les stars parisiennes, à commencer par Carlo Ancelotti, ont réservé une haie d’honneur à l’équipe malheureuse.

« On s’attendait à mieux, on a été pris à la gorge, on a eu du mal à construire notre jeu », a commenté le Parisien Christophe Jallet.

« Ça fait une semaine qu’on a changé d’entraîneur, les automatismes ne vont pas venir du jour au lendemain », a-t-il ajouté, évoquant la reprise en main de l’équipe par Carlo Ancelotti, passé par Chelsea et le Milan AC.

Dans la soirée, Montpellier, l’actuel dauphin du PSG en Ligue 1, a décroché son billet, face à Prix-lès-Mézières (4-0), qui évolue en division d’honneur, l’équivalent de la sixième division.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine