"A l'Est, l'Eden (ou presque)"

Presse internationale, Llundi 9 janvier 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la volonté des observateurs de la Ligue arabe de rester en Syrie, le projet masochiste d’Angela Merkel pour l’Europe, la santé économique chinoise, et la «journée sans pantalon».

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec le souhait exprimé par la Ligue arabe de poursuivre sa mission en Syrie.
 
Les observateurs de la Ligue arabe sont la cible de vives critiques, et sont accusés d’être inefficaces face à la répression - des dizaines de morts ces derniers jours. C’est à la Une de L’Orient Le Jour, qui titre: «Les Arabes s’accrochent, mais l’opposition syrienne dit stop», stop à la manipulation de cette mission par le régime du président Bachar el-Assad.
 
Des accusations dont les observateurs se défendent, notamment dansThe Guardian, auquel le chef de la mission de la Ligue arabe, le soudanais Mohammed El-Dabi, a accordé une interview. Il explique que la mission de son équipe commence tout juste, et que l’enquête qu’il souhaite réaliser est un travail de longue haleine. Le chef de la Ligue arabe, Nabil el-Arabi, a déclaré pour sa part que la mission a déjà porté ses premiers fruits puisqu’elle a permis la libération de dizaines de contestataires et la disparition des tanks des rues syriennes.
 
On passe à la rencontre aujourd’hui à Berlin de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel,  qui ont beaucoup de sujets à évoquer.
 
Au menu - prévu -   de la réunion d’aujourd’hui, la croissance et le travail en Europe, la dette grecque, et, sujet souhaité à la dernière minute par le président Sarkozy, la taxe Tobin sur les transactions financières. Un projet dont Angela Merkel a déjà dit tout le bien qu’elle en pensait. La chancelière allemande qui est accusée d’être la «mère fouettarde» de l’Union européenne par The Guardian, et qui dirige l’Europe «le fouet à la main», en imposant une «orgie masochiste» à l’ensemble de ses partenaires.
 
Une cure d’austérité dont les résultats tardent à se faire sentir, au point que beaucoup de jeunes Occidentaux choisissent d’aller tenter leur chance en Chine, comme le raconte un jeune prof d’université américain dans The International Herald Tribune. Un enseignant super-diplômé et tout autant frustré qui en a eu assez du statu quo économique américain, et qui a décidé d’aller s’installer à Pékin. A le lire, la Chine, c’est le paradis ou presque, puisqu’il reconnaît tout de même que sur le plan démocratique ça n’est pas encore tout à fait ça, pas encore tout à fait ça non plus sur le plan environnemental et sanitaire. Mais au moins, dit-il, la crise qui frappe l’économie américaine depuis 2008, a à peine effleuré la Chine.
 
Pour combien de temps encore ? C’est une interrogation qu’on a lue dans les colonnes du philippin Daily Inquirer, qui revient ce matin sur l’éclatement de la bulle immobilière chinoise. Le journal n’hésite pas à comparer ce qui se passe aujourd’hui en Chine avec ce qui s’est passé, justement, en 2008 aux Etats-Unis, lors  de la crise des subprimes.
 
Au Nigeria, les violences entre musulmans et chrétiens s’aggravent, sur fond de tensions sociales, évoquées dans le nigérian Daily Independent, qui explique qu’une grève générale doit se dérouler aujourd’hui, contre l'augmentation des prix du carburant.
 
Plus de légèreté, pour finir, avec une initiative à laquelle certains usagers du métro ont bien voulu se plier, hier, lors du «no pants day» - dans The Vancouver Sun.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine