PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

Pour François Hollande, "le changement, c’est maintenant"

À un peu plus de 100 jours du premier tour de l'élection présidentielle, François Hollande a inauguré, ce mercredi, son QG de campagne à Paris devant un parterre de journalistes à qui il a dévoilé son slogan : "Le changement, c'est maintenant".

Publicité

Pour être proche des Français qui vivent la crise de plein fouet, François Hollande ne voulait pas d’un siège de campagne trop ostentatoire. Le Parti socialiste a finalement retenu un hôtel particulier situé au 59, avenue de Ségur dans le très chic VIIe arrondissement. Faisant face au siège de l’Unesco, qui œuvre notamment pour la paix dans le monde, l’équipe du PS semble fin prête à entrer dans la bataille de la présidentielle.

Le bâtiment, loué jusqu’au 7 mai 40 000 euros par mois, logeait anciennement Martin Hirsch et le commissariat aux Solidarités actives. Les nouveaux locataires veulent faire de cet espace un lieu d’accueil pour les journalistes, les militants et tous "ceux qui veulent nous rejoindre", précise le député de Corrèze.

Cadre dépouillé

Mille mètres carrés distribués sur quatre étages organisés de manière très "rationnelle" pour gagner en efficacité, comme l'explique le service de presse. La grande porte d’entrée ouvre sur l’accueil surplombée d’une immense affiche sur laquelle on peut lire : "Pour que 2012 soit vraiment une année nouvelle, Hollande 2012." La rampe en fer forgé ouvragé dessert le premier étage et son espace "public" est dévolu à la presse. Des visages de Français sur des panneaux photographiques ornent les murs blancs de la grande salle sur lesquels on peut lire le même message : "C’est maintenant."

Le deuxième étage accueille le bureau de François Hollande. Le cadre est dépouillé. Le bureau du directeur de campagne, Pierre Moscovici, jouxte celui du candidat. L’étage suivant, réservé à la communication, héberge sans surprise le bureau du directeur de communication, Manuel Valls.

Web campagne

Plus surprenant, on trouve également à cet étage "communication", le bureau de Valérie Trierweiler, la compagne du candidat socialiste. Une organisation de l’espace qui laisse penser que l’amie du candidat, journaliste politique, pourrait avoir un rôle d’envergure dans la stratégie de communication. Enfin le dernier étage est réservé à la web campagne qui comprend l’animation du site internet et des réseaux sociaux. Au final, ce sont près de 80 personnes qui devraient y travailler en permanence.

Tous les ténors socialistes ont fait le déplacement pour inaugurer la nouvelle "ruche" du parti. Lors de sa conférence de presse, François Hollande s’est félicité de "l’unité" du Parti socialiste. Nul doute qu’au sein de la nouvelle maison PS, "le changement, c’est maintenant."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine