Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le journalisme à paillettes"

Presse internationale, Jeudi 19 janvier 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, l’assignation à résidence du commandant du Concordia, la décision de l’Union européenne de renforcer ses sanctions contre l’Iran, les tensions entre le Royaume-Uni et l’Argentine au sujet des Malouines, et Anne Sinclair.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

 

On commence cette revue de presse internationale avec l’assignation à résidence du commandant du Concordia, ce bateau de la compagnie Costa Croisière qui a fait naufrage au large de l’Italie.

 

Francesco Schettino, qui est accusé d'homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire, ce qu’il conteste, en dépit d’enregistrements accablants. Le commandant a toutefois  reconnu, d’après le Corriere della Sera, qu’il a voulu faire effectuer une parade à son bateau aux abords de la côte, mais qu’il a pris pour cela quasiment la même route que d’habitude. Bref, qu’il n’y a eu rien d’extraordinaire dans sa navigation tout près des côtes.

Et cette défense est reprise par le Corriere dellla Sera, qui raconte que les bateaux de la compagnie Costa Croisière ont effectivement coutume de s’approcher du rivage, et que c’est la compagnie, plus que le commandant, qui est aujourd’hui à mettre en cause.

 

La société Costa Croisière qui cherche aujourd’hui à charger au maximum son commandant en plaidant «l’erreur humaine» et qui appartient à un groupe américain, la société Carnival Cruise Line, dont les pratiques ainsi que celles de l’industrie des croisières dans son ensemble viennent de donner lieu à l’ouverture d’une enquête du Congrès américain et au dépôt d’une plainte par un collectif de 70 passagers en Italie. C’est ce qu’on apprend dans The New York Times, qui revient ce matin sur la façon dont ces compagnies organisent leur irresponsabilité légale.

 

A voir également, la décision de l’Union européenne de renforcer ses sanctions contre l’Iran. L’Europe dit être prête à emboîter le pas aux Etats-Unis sur la question de l’embargo pétrolier, mais c’est une décision qui ne changera rien à l’affaire, d’après The Atlantic, qui explique qu’il n’y aura pas de changement de régime à la clé. Le site qui évoque ce matin des opposants de la révolution verte aujourd’hui à terre, et que ni l’embargo ni le bombardement d’un site nucléaire ne suffiront à réanimer.

 

Et il y a aussi ce matin cette tension grandissante entre le Royaume-Uni et l’Argentine au sujet de l’archipel des Malouines. Le Royaume-Uni a accusé hier, par la voix de son premier ministre David Cameron, l'Argentine de «colonialisme» à cause de ses revendications sur l'archipel, tout cela à quelques mois du trentième anniversaire de la guerre qui avait opposé ces deux pays au sujet de ces îles. C’est à la Une ce matin du très conservateur Times, qui évoque une «nouvelle alerte» entre l’Argentine et le Royaume-Uni.

 

La réponse des Argentins est à lire dans le quotidien El Clarin: les propos de David Cameron sont «totalement injurieux», a dit le ministre de l'Intérieur, Florencio Randazzo. «C'est totalement injurieux, surtout s'agissant de la Grande-Bretagne: l'Histoire montre clairement quelle a été son attitude vis-à-vis du monde» a ajouté le ministre, en faisant allusion au passé colonial de l’Empire britannique.

 

On termine par un petit tour du côté du site américain Gawker, qui revient sur le lancement de la version française du Huffington Post, le site qui va être dirigé par Anne Sinclair, l’épouse de DSK.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.