SYRIE

Les forces syriennes se retirent de la ville de Zabadani

Conformément à l'accord de cessez-le-feu passé avec les insurgés, l'armée régulière syrienne a retiré ses dizaines de chars et de véhicules blindés qui encerclaient Zabadani, une localité située à 30 km au nord-ouest de Damas.

Publicité

REUTERS - Les forces syriennes se sont retirées mercredi de la localité de Zabadani, près de la frontière libanaise, après avoir passé un accord de cessez-le-feu avec les insurgés, a rapporté jeudi un haut responsable de l’opposition, en contact avec des habitants.

it

Plusieurs dizaines de chars et de véhicules blindés qui encerclaient Zabadani, à 30 km au nord-ouest de Damas, se sont retirés mercredi pour rentrer dans une garnison situé à huit kilomètres de là, a indiqué Kamal al Labouani.

Des vivres et des provisions de première nécessité ont recommencé à affluer vers la ville, a-t-il ajouté.

"L’attaque sur Zabadani pourrait reprendre à tout moment. Peut-être ne se sont-ils retirés que le temps de remplacer les soldats qui hésitaient à prendre la ville d’assaut", a mis en garde Labouani, qui se trouve à Amman en Jordanie.

L’attaque sur Zabadani avait débuté vendredi, après une série de manifestations dans cette localité contre le régime du président syrien Bachar al Assad.

Les autorités syriennes n’ont pas fait de commentaires dans l’immédiat. Les médias officiels n’ont mentionné ni le cessez-le-feu, ni les cinq jours de combat qui l’avaient précédé.

Les observateurs de la Ligue arabe ont pu être témoins d’une manifestation à Zabadani à l’occasion d’une pause dans les échanges de tirs, à en croire des résidents et des extraits vidéo diffusés sur YouTube mais dont l’authenticité n’a pu être confirmée.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine