Safaris humains en Inde et Dolce&Gabbana non grata à Hong Kong

Julien Pain vous propose la première émission entièrement réalisée à partir de contenus amateur. Photos, vidéos, témoignages : tout vient de nos Observateurs, aux quatre coins du monde, et tout a été vérifié par nos journalistes, à Paris. Première diffusion le samedi à 8h10 (heure de Paris).

Publicité

SUJET  1 : INDE 

Les images que vous allez voir semblent avoir été tournée aux pires heures de la colonisation. Et pourtant non. Elles nous viennent d'une petite île indienne où une tribu, les Jawaras, est victime de la bêtise d'agence de tourisme sans scrupules.
 
Les safaris humains du XXIe siècle. Un récit de Pankaj Sekhsaria.
 
Les autorités locales ont anoncé avoir ouvert une enquête sur cette vidéo. Elles disent vouloir identifier et punir le ou les guides touristiques qui organisent ces safari humains.
 
SUJET 2 : CHINE
 
Hong Kong a été rétrocédé à la Chine, par les Britanniques, il a près de 15 ans. Et la cité état a préservé une législation, et un système de gouvernement, qui restent très différents de celui en cour en Chine continental.
 
Mais certains honkongais vivent toujours mal cette prise de contrôle par leur immense voisin. Ils se battent pour préserver leurs droits, même ceux qui pourraient nous sembler assez anecdotiques.
 
Moi aussi j'ai droit à Dolce &Gabbana. Un récit de Kay Lam.
 
Dolce Gabbana a réagi à ces critiques, en expliquant qu'ils ne voulaient en aucun cas discriminer les hongkongais. Ils affirment que cette interdiction de photographier leur magasin, à l'origine de toute cette affaire, avait été décidé pour protéger la propriété intellectuelle sur leurs produits.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine