Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Du narcissisme en politique"

Presse française, Mercredi 25 janvier. Au menu de la presse française ce matin, les mesures de rétorsion turques après le vote de la loi pénalisant la négation du génocide arménien, les états d’âme de Nicolas Sarkozy, la fermeture de l’usine Lejaby, et Valérie Trierweiler.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse française avec Libération, qui revient ce matin sur les menaces de représailles turques après le vote de la loi pénalisant la négation du génocide arménien.

C’est une loi dont Nicolas Sarkozy a dit qu’elle sera promulguée dans les 15 jours, et qui provoque en ce moment la colère d’Ankara. Une «froide détermination» qui pourrait se traduire par des représailles économiques d’après Libération, qui écrit qu’il est probable que des campagnes contre les produits français vont être lancées et que les grandes entreprises françaises seront tenus désormais à l’écart des grands contrats publics. Libé rappelle que les échanges commerciaux avec la Turquie représentent aujourd’hui plus de 12 milliards d’euros.

Des mesures de rétorsion évoquées également dans le Figaro, pour qui il «serait bon que la représentation nationale en tienne compte, au moment de voter des lois» et dit qu’il faut, désormais, essayer de «calmer le jeu».  «Que les parlementaires qui ont voté la loi aient eu des arrière-pensées électorales, qui le nierait ? Mais cela ne devrait pas en faire une affaire d’état. Et la démocratie turque a encore beaucoup de chemin à faire, pour défendre la liberté de ses intellectuels notamment, avant de donner des leçons».

Libération évoque aussi ce matin les états d’âme de Nicolas Sarkozy. Des états d’âme réels ou supposés dont il a fait état lors de son voyage en Guyane le week-end dernier. Le président a dit envisager la possibilité d’une défaite en avril prochain, d’où ce titre qu’on voit à la Une de Libé ce matin: «Sarkozy déjà abattu ?».
Libération qui écrit: «Le job que Nicolas Sarkozy va peut-être quitter est sans conteste l’un des plus stressants du monde. Mais est-ce vraiment le problème des Français aujourd’hui? Ce retour du narcissisme présidentiel n’est à la hauteur ni du moment ni de la fonction. Il ne l’était pas en 2007. Il l’est encore moins aujourd’hui».

Le blues du président qui n’empêche pas l’UMP d’organiser la riposte, et c’est à la Une du Figaro, qui titre sur le «matraquage fiscal» que seraient en train de préparer les socialistes. Il s’agit bien sûr des propositions que François Hollande va présenter demain, et notamment, de la suppression ou plutôt le réajustement du quotient familial. Un projet que Nicolas Sarkozy s’apprête à «tailler en pièces» d’après le Figaro. Le président  qui aurait aussi déclaré aux membres de sa majorité: «Prenez patience, je sais que c’est difficile en ce moment. Je sais qu’il y a des inquiétudes, mais ce n’est pas la peur du danger qui élimine le danger».

Et puis il est aussi question ce matin de la fermeture du site de Lejaby en Haute-Loire, la marque de lingerie qui va licencier 255 personnes le 7 février prochain. Le Monde raconte l’histoire de ces licenciements perçus comme un «coup de massue» après des décennies passées au smic, l’histoire d’ouvrières qui ont travaillé comme mécaniciennes dès l’âge de 17 ou 18 ans, qui ont aujourd’hui la cinquantaine pour la plupart, et vont perdre leur travail sans grand espoir d’en trouver un autre.

Et pour terminer le Parisien, qui nous parle d’une autre femme, Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande. La journaliste raconte qu’elle va présenter une nouvelle émission télé, plus de politique, mais des stars au programme et fait un peu de com’ politique au passage: «François Hollande est quelqu’un qui écoute, qui l’écoute, mais ce n’est pas quelqu’un d’influençable».

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.