OPEN D'AUSTRALIE

Andy Murray se qualifie facilement pour le dernier carré

La tête de série n°4, Andy Murray, s'est imposé ce mercredi à Melbourne face au Japonais Kei Nishikori en trois sets (6-3, 6-3, 6-1). Le Britannique sera opposé en demi-finale au Serbe Novak Djokovic ou à l'Espagnol David Ferrer.

Publicité

AFP - Le Britannique Andy Murray, tête de série N.4, s'est qualifié pour sa troisième demi-finale consécutive à l'Open d'Australie, en relevant le challenge du Japonais Kei Nishikori (N.24) en trois sets 6-3, 6-3, 6-1, mercredi à Melbourne.

Ce sera également sa cinquième demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem d'affilée. Murray, double finaliste sortant en Australie, sera opposé vendredi au Serbe Novak Djokovic, N.1 mondial et tenant du titre, ou à l'Espagnol David Ferrer (N.5).

L'autre demi-finale mettra aux prises jeudi l'Espagnol Rafael Nadal, N.2 mondial, au Suisse Roger Federer, N.3.

Nishikori, 22 ans, ne deviendra pas, dans l'immédiat, le premier Japonais à atteindre les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem dans l'ère Open (depuis 1968). Mais il pourra se consoler en entrant dans le Top 20 lundi, pour la première fois de sa carrière.

Le Japonais s'est battu avec énormément de courage et a montré un aperçu de son immense talent dans les deux premiers sets, avant de perdre la bataille physique dans le troisième set.

Il lui aura essentiellement manqué une meilleure maîtrise des points importants (deux balles de break sur dix concrétisées) et un second service un peu plus consistant (37% de points gagnés).

L'Ecossais, qui n'avait laissé que trois jeux au Japonais au Masters 1000 de Shanghai en octobre, a laissé une formidable impression d'aisance, même s'il a connu quelques sautes de concentration qui ont laissé Nishikori dans le match.

Cette rencontre a donné lieu à plusieurs échanges particulièrement spectaculaires et à une orgie de balles de break, puisque Murray s'en est lui-même procuré 18, pour 7 concrétisées.

L'Ecossais, qui a remporté cinq des huit derniers tournois auxquels il ait participé, dont celui de Brisbane en 2012, devra se montrer plus réaliste en demi-finale. Mais le seul membre du Top 4 à n'avoir jamais gagné de tournoi du Grand Chelem l'abordera tout de même dans les meilleures conditions.

Après avoir concédé le premier set de son premier match contre l'Américain Ryan Harrison, il n'en a plus perdu aucun et reste sur 24 jeux encaissés seulement sur ses quatre derniers matches.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine