CINÉMA

Le Syndicat des réalisateurs américains récompense "The Artist"

Le réalisateur de "The Artist", Michel Hazanavicius, s'est vu décerner le prix du "Meilleur metteur en scène" de l'année par le Syndicat des réalisateurs américains. Une récompense de plus pour le film, en attendant la cérémonie des Oscars...

Publicité

AFP - Le réalisateur de "The Artist", Michel Hazanavicius, a fait un pas de plus vers l'Oscar samedi soir à Hollywood en recevant le prix du "Meilleur metteur en scène" de l'année, décerné par le Syndicat des réalisateurs américains (DGA), a annoncé dimanche l'agent du film Dominique Segall.

Ce prix, attribué sur vote de 8.000 metteurs en scène américains, est considéré comme un indicateur clé avant les Oscars, auxquels "The Artist", Ovni muet en noir et blanc est cité dix fois.

Depuis 1948, seuls six lauréats de la DGA, la Directors Guild Association, ont été recalés à l'Oscar - qui sera décerné le 26 février à Los Angeles.

Michel Hazanavicius l'a emporté face à David Fincher ("Millenium"), Woody Allen ("Midnight in Paris) et Martin Scorsese ("Hugo Cabret").

C'était la cinquième nomination de Woody Allen pour ce prix, la neuvième pour Scorsese et la troisième pour Fincher.

"The Artist", qui avait valu le prix d'interprétation de Cannes à Jean Dujardin, a déjà remporté trois Golden Globes et vient d'être consacré, samedi soir, par quatre prix aux Australian Awards, décernés cette année par Russel Crow et Nicole Kidmann, ajoute Dominique Segall: Meilleur film, metteur en scène, acteur et musique.

Outre les nominations record aux Oscars, "The Artist" fait la course en tête aux Bafta, les César britanniques, avec douze nominations et concourera également dans dix catégories aux César.

La semaine dernière, son producteur Thomas Langmann avait reçu le prix du Syndicat des Producteurs Américains (PGA).

Ce pastiche élégant, hommage à l'âge d'or hollywoodien du cinéma muet, est ressorti cette semaine en France dans 300 salles et a enregistré à ce stade 1,75 million d'entrées.

Il est également disponible dans 700 salles aux Etats-Unis, fait hors norme pour un film français.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine