Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Moyen-Orient

Expulsion des ambassadeurs de Syrie en poste dans les monarchies du Golfe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2012

Les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Oman, Qatar, Koweït) ont annoncé l'expulsion des ambassadeurs de Syrie dans leurs pays respectifs et le rappel de leurs représentants à Damas.

AFP - Les monarchies arabes du Golfe ont annoncé mardi avoir décidé d'expulser les ambassadeurs de Syrie dans leurs pays et de retirer les leurs en poste à Damas, dénonçant le "massacre collectif" commis par le régime.

Dans un communiqué, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) demande aux ambassadeurs de Syrie de "quitter immédiatement" les six pays membres du groupement régional, dont l'Arabie saoudite est le chef de file, et annonce le rappel des ambassadeurs de ses six pays membres de Damas.

Le CCG "suit avec une extrême inquiétude et colère l'intensification des tueries et de la violence en Syrie, qui n'épargne aucun enfant, femme ou vieillard", affirme le communiqué qui dénonce "un massacre collectif contre un peuple désarmé".

Il précise que les relations diplomatiques sont "devenues inutiles après le rejet par le régime syrien de toutes les tentatives et de tous les efforts arabes sincères visant à régler la crise et arrêter l'effusion du sang" en Syrie.

Cette mesure intervient alors que les six monarchies du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) tiennent samedi à Ryad une réunion sur la Syrie après l'échec de l'ONU à adopter une résolution condamnant la répression dans ce pays.

 

Première publication : 07/02/2012

  • SYRIE

    Les États-Unis ferment leur ambassade à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le ministre russe des Affaires étrangères se rend à Damas pour rencontrer Assad

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La France rappelle son ambassadeur en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)