Accéder au contenu principal
IRAN

Téhéran stoppe ses ventes de pétrole à la France et au Royaume-Uni

Texte par : Dépêche
2 mn

L'Iran a interrompu ses livraisons de brut aux compagnies françaises et britanniques, a annoncé le ministère iranien du Pétrole. Téhéran entend ainsi répondre à l'embargo graduel sur le pétrole iranien décidé par l'Union européenne.

Publicité

AFP - L'Iran a cessé de vendre du pétrole aux compagnies pétrolières françaises et britanniques, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien du Pétrole, Alireza Nikzad, cité par le site officiel du ministère.

"Les ventes de pétrole aux compagnies britanniques et françaises ont cessé", a déclaré M. Nikzad.

"A la suite de la décision officiellement annoncée par le ministère des Affaires étrangères, le ministère du Pétrole a cessé ses ventes de pétrole aux compagnies britanniques et françaises", a-t-il ajouté.

"Nous avons prévu de livrer notre pétrole à d'autres clients", a-t-il ajouté.

Deuxième pays de l'Opep, l'Iran produit 3,5 millions de barils de pétrole par jour et en exporte 2,5 millions.

Il vend un peu plus de 20% de son pétrole aux pays de l'Union européenne (soit environ 600.000 barils/jour), essentiellement à l'Italie, à l'Espagne et à la Grèce. Téhéran exporte 70% de son pétrole vers les pays d'Asie.

La France, pour sa part, importait en 2011 quelque 58.000 barils/jour de brut iranien, ce qui couvre 3% de ses besoins d'or noir.

L'Iran a annoncé mercredi qu'il allait revoir à la baisse ses ventes de pétrole aux pays européens, sans les interrompre "pour l'instant", rétorquant ainsi à l'embargo graduel sur le pétrole iranien décidé par l'Union européenne, qui a relativisé l'impact de cette décision.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.