Accéder au contenu principal

Une chaîne humaine de milliers d'opposants a pris place à Moscou

A l'appel de l'opposition, des milliers de Russes ont formé une chaîne humaine à Moscou contre la candidature de Poutine à la présidentielle du 4 mars. Samedi, Saint-Pétersbourg était déjà le théâtre de manifestations hostiles au Premier ministre.

Publicité

AFP - L'opposition russe a mobilisé des milliers de personnes dimanche à Moscou, constituant une chaîne humaine le long du boulevard circulaire autour du centre-ville avec pour slogan "Ne laissons pas Poutine entrer au Kremlin", à une semaine de la présidentielle du 4 mars.

Les militants d'opposition, se tenant par la main, constituaient une chaîne pratiquement ininterrompue le long de ce périphérique d'une circonférence de 16 kilomètres, ont constaté plusieurs journalistes de l'AFP.

Beaucoup de participants portaient des rubans blancs à la poitrine ou d'autres emblèmes de cette couleur, choisie par l'opposition comme le symbole de la contestation depuis les manifestations de décembre.

La police de Moscou a estimé le nombre de participants à 11.000, l'opposition à 30.000.

Un des leaders de l'opposition libérale, Boris Nemtsov, se tenant dans la chaîne humaine, s'est félicité de la réalisation de ce "cercle blanc" autour du centre de Moscou.

"Ne laissons pas Poutine entrer au Kremlin", a-t-il lancé, dans un reportage de la chaîne de télévision privée Dojd qui assurait une couverture en direct de la manifestation.

Les manifestants se tenaient par endroit sur le trottoir, ailleurs étaient descendus sur la chaussée, faisant des signes de la main aux automobilistes.

Nombre de voiture klaxonnaient en passant, certains conducteurs ralentissant pour faire des signes ou brandissant eux aussi par la fenêtre de leur véhicule des rubans ou écharpes blanches.

Des cars de police anti-émeute OMON étaient garés de place en place le long du périphérique, ont constaté les journalistes de l'AFP sur place.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.