Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Sarkozy devant Hollande"

Presse française, Mardi 13 mars. Au menu de la presse française ce matin, la remontée de Nicolas Sarkozy dans un sondage qui l’annonce devant François Hollande au premier tour, une proposition pour lutter contre l’exil fiscal, et la communication de François Hollande.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse française avec le Figaro, qui consacre sa Une à un sondage qui donne Nicolas Sarkozy en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle.

C’est une première depuis l’officialisation de sa candidature: le président sortant serait en mesure de distancer François Hollande au premier tour, et le chiffre de la journée le voici: 28,5% des intentions de vote, contre 27 % pour son rival socialiste. «Est-ce l’effet Villepinte ?» se demande le Figaro, qui ne répond pas vraiment à la question, mais évoque sa proposition de renégocier si besoin les accords de Schengen comme une annonce qui a sans doute provoqué  une «inversion au profit de Nicolas Sarkozy du thème de la démondialisation» - un thème cher au Front national et au Front de gauche, que le candidat aurait su reprendre à son profit.

Le Figaro pronostique «un tournant psychologique dans le climat de ces prochains jours», même si ce sondage montre que tout ça reste stable au second tour, avec une arrivée en tête de François Hollande, 54,5 contre 45, 5 % pour Nicolas Sarkozy.

Le président-candidat s’est lancé dans une campagne tous azimuts, en promettant de proposer aux Français une nouvelle idée pour chaque jour. La dernière proposition en date, c’est la promesse de durcir la lutte contre l’exil fiscal - proposition que Nicolas Sarkozy a évoquée hier soir à la télé, et sur laquelle revient le Parisien. «Je souhaite que la fiscalité et la nationalité maintenant soient liées» a-t-il déclaré, en prenant modèle non pas sur l’Allemagne, cette fois, mais sur les Etats-Unis.

Le président qui a par ailleurs qualifié  de «grotesque» un possible financement de sa campagne présidentielle de 2007 par Mouammar Kadhafi, financement évoqué hier par le site d'information Mediapart.

Ce sont des révélations sur lesquelles le quotidien Libération a choisi de revenir ce matin plus en détails. Le journal nous apprend que ce sont les confidences d’un médecin du clan Kadhafi à un enquêteur privé, qui seraient à l’origine de ces révélations, qui portent plus précisément sur le versement présumé de fonds liés au contrat Amesys, une filiale du groupe français Bull, conclu en 2007 entre Tripoli et la France. Un contrat qui avait permis eu régime de Kadhafi de s’équiper en matériel d’espionnage informatique et qui aurait donné lieu à des versements illégaux, versements soupçonnés d’avoir ensuite financé la campagne de Nicolas Sarkozy, la même année.

A voir également ce matin, la façon dont les journaux français détaillent la communication de François Hollande. Le candidat socialiste a annoncé l’envoi de 150 000 volontaires pour faire du porte-à-porte et défendre sa candidature. Cette campagne, nous apprend le Figaro, doit commencer samedi prochain, et son but affiché sera d’ouvrir «5 millions de portes» pour vendre François Hollande et son projet.

Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou qui doivent s’exprimer  aujourd’hui sur la question de la compétitivité devant l'Afep, l’association française des entreprises privées. Ce matin la présidente du Medef s’exprime dans les Echos sur ce qu’elle attend et sur la façon dont elle juge les candidats, en expliquant que «l’économie ne peut pas procéder de la morale».

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.