Accéder au contenu principal

L'OM, dernier espoir français sur la scène européenne

Après la piteuse élimination de Lyon face à l’APOEL Nicosie, l’Olympique de Marseille se déplace, ce mardi, à Milan pour y affronter l’Inter en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. À l’aller, l’OM l’avait emporté 1-0.

PUBLICITÉ

Les Marseillais ont de quoi être soucieux avant d’affronter, ce mardi, l’Inter Milan dans son antre de Giuseppe Meazza. En grande difficulté en championnat, l’OM est pourtant à 90 minutes des quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 1993.

Mardi

20h45

Bayern Munich (GER) - FC Bâle (SUI) (0-1 à l'aller)

Inter Milan (ITA) - Marseille (FRA) (0-1)

Défait pour la quatrième fois de suite vendredi à Ajaccio, Marseille est tombé à la huitième place de la Ligue 1 et voit sensiblement s’éloigner une qualification pour la prochaine Ligue des champions.

Les joueurs phocéens pourront toutefois s'inspirer de leurs prédécesseurs de 2004, qui avaient sorti l'Inter en quarts de finale de la Coupe de l'UEFA. Sorti victorieux 1-0 du match aller (but de Drogba), l'OM s'était imposé sur le même score au retour grâce à une réalisation de Camel Meriem, avant de s'incliner en finale contre les Espagnols de Valence. Mais le parcours de l’équipe alors entraînée par José Anigo semble bien loin.

L’OM, dernier représentant français sur la scène européenne

Après l'élimination sans gloire de Lyon face à l'APOEL Nicosie, les hommes de Didier Deschamps auront fort à faire face au Nerazzuri pour être les ultimes représentants français au prochain tour de la C1.

Pour réaliser une telle performance, l'entraîneur phocéen devrait titulariser Loïc Rémy et Mathieu Valbuena, entrés en seconde période à Ajaccio, et André Ayew, buteur dans les arrêts de jeu lors du match aller au Vélodrome. Autant de joueurs cadres qui lui ont fait grandement défaut lors des dernières rencontres... Pour preuve, en championnat, l’équipe marseillaise n’a plus inscrit de but depuis 434 minutes et son match à Valenciennes (1-1), le 18 février dernier... Une éternité !

Écoutez Didier Deschamps en conférence de presse, lundi, au micro de RFI :

Côté Interiste, la confiance est de retour. Après avoir enchaîné sept défaites et deux nuls, l’équipe de Claudio Ranieri vient de relever la tête en championnat en dominant le Chievo, à Vérone (2-0), avec notamment un Wesley Sneijder retrouvé, auteur d’une superbe prestation.

La défense marseillaise, qui aura déjà fort à faire pour museler le duo d’attaquants composé de Milito et Forlan ou de Milito et Pazzini, devrait donc avoir du pain sur la planche.

Un motif d'espoir demeure toutefois pour le club marseillais : l’OM n'a jamais perdu à Milan au cours de son histoire (un succès, deux nuls). Mieux : Didier Deschamps a toujours battu Claudio Ranieri en coupe d’Europe (trois matches, trois victoires).

Inter Milan (ITA) : Julio Cesar - Maicon, Samuel, Lucio, Zanetti - Cambiasso, Stankovic, Obi - Sneijder - Pazzini (ou Forlan), Milito

Marseille (FRA) : Mandanda - Azpilicueta, Nkoulou, S. Diawara, Morel - A. Diarra, Be. Cheyrou, Mbia - Valbuena, A. Ayew - Rémy

Arbitre: M. Proença (POR)

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.