Accéder au contenu principal

Fusillade de Toulouse : retour sur la journée du 20 mars

Au lendemain de l’assassinat de trois enfants et d’un enseignant dans un collège juif de Toulouse, des moyens exceptionnels sont déployés pour arrêter l’auteur de la tuerie. Suivez les événements de la journée minute par minute.

PUBLICITÉ

Rappel des faits :

  • Les corps des trois enfants juifs et du rabbin victimes du "tueur au scooter" ont quitté Toulouse mardi après-midi pour Israël via Paris. Ils seront enterrés mercredi matin à Jérusalem.
  • La France a communié dans le deuil lors d'une minute de silence à 11 heures, dans les écoles et certains lieux publics. De nombreuses personnalités politiques se sont associées à la minute de silence, M. Sarkozy au collège François-Couperin à Paris, le socialiste François Hollande à l'école Jean-Jaurès du Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis.
  • Le ministre de l’intérieur Claude Guéant a révélé que le tueur avait sans doute une caméra "sanglée sur la poitrine". M. Guéant et M. Sarkozy ont en revanche fait profil bas sur l'enquête.
  • Une gigantesque chasse à l'homme se poursuit sur le terrain, avec "une obligation de résultat", comme l’a dit Nicolas Sarkozy. Tous les services de police judiciaire, et 25 policiers de l'unité d'élite du Raid, sont mobilisés.
  • Un plan Vigipirate "écarlate", le niveau maximum, est déclenché en région Midi-Pyrénées, et dans les départements de l'Aude et du Lot-et-Garonne, pour empêcher l'assassin de récidiver.
  • La communauté internationale a continué à s'indigner. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a condamné la tuerie "de la manière la plus ferme" et le président russe Dmitri Medvedev a évoqué "un acte barbare".

Cliquez ici pour visionner le liveblogging depuis une application mobile.



Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.