Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le jour d'après"

Revue de presse internationale, Vendredi 30 mars. Au menu : les craintes en Espagne, les suites de l'affaire Trayvon aux Etats-Unis et le premier divorce gay !

Publicité

Le jour d’après », c’est le titre de l’éditorial d’El Pais. Le ton est grave : les problèmes sont aujourd’hui les mêmes que ceux qu’ils étaient avant cette grande mobilisation. Pire, écrit el Pais, ce qu’il faut à tout prix éviter désormais, c’est que les rapports entre les manifestants et le gouvernement, ne se tendent encore un peu plus.

Une grève inutile ? C’est aussi l’idée d’une tribune parue dans le quotidien catalan La Vangardia. Son auteur explique qu’ils ont été nombreux hier à suivre le mouvement, mais tout aussi nombreux à être sceptiques sur son utilité.

Dans le Guardian, un édito qui évoque la douleur nécessaire en Espagne. Les nouvelles lois ont été appliquées avec rapidité par les entreprises : licenciements, changements des conditions de travail, réductions de salaires. Des réformes difficiles mais nécessaires.

On passe à tout autre chose, direction les Etats-Unis où l’affaire Trayvon Martin fait toujours couler beaucoup d’encre.
Beaucoup, ont prononcé cette phrase : « We are all Trayvon ». Et le new york times se demande : « mais est- ce que les Américains ne sont pas tous plutôt des George Zimmermann ? », du nom celui qui a tiré. Suit alors le témoignage d’un journaliste qui a parcouru pendant deux ans les Etats-Unis en infiltrant ces petites communautés blanches américaines, qu’on appelle « gated community » en anglais. Le tueur George Zimmermann vit dans l’une d’elle.
Autre article qui revient sur le fait-divers. Depuis la mort du jeune homme, on se demande si sans pull à capuche, Trayvon aurait pu survivre. Et bien non dit l’article : si le jeune homme s’est fait tué, c’est car l’auteur du crime avait une arme.

Et puis terminer, une grande première dans la justice britannique. Un divorce gay ! Et la note est salée pour l’un des deux époux : il doit verser à son ex mari 300 000 livres !!! Une première qui va peut être en dissuader certains… ou certaines….
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.