JAPON

Les autorités ouvrent partiellement le no man's land autour de Fukushima

Les autorités japonaises ont décidé d'autoriser de façon partielle l'accès à trois des onze localités de la région qui entoure la centrale nucléaire de Fukushima, instaurée no man's land après la catastrophe du 11 mars dernier.

Publicité

REUTERS - Les autorités japonaises ont annoncé vendredi la levée partielle de l'interdiction d'accès à trois des onze localités du no man's land instauré l'an dernier autour de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

La mesure entrera en vigueur à partir du mois d'avril. Les localités de Tamura, Minami Soma et Kawauchi seront partagées chacune en trois zones en fonction du niveau de radiation.

La catastrophe du 11 mars 2011, provoquée par un séisme et un tsunami d'ampleur exceptionnelle, a conduit à l'évacuation de 80.000 habitants dans une zone de 20 km autour de la centrale de Fukushima-Daiichi, à 240 km au nord-est de Tokyo.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine