Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 30/03/2012

Gaza, le goût de la liberté

Fin 2011, plus de mille prisonniers palestiniens sont libérés en échange du soldat israélien, Gilad Shalit. Beaucoup rentrent chez eux, à Gaza. Des centaines d'autres y sont expulsés alors qu’ils n'y ont jamais vécu. Que sont-ils devenus ? Notre reporter a rencontré trois d’entre eux.

L'année dernière, le 18 octobre, des scènes de joie éclatent en Israël, mais également dans les territoires palestiniens, et notamment à Gaza. Israéliens et Palestiniens célèbrent l’échange historique du soldat Shalit contre plus de 1 000 prisonniers palestiniens. Le gouvernement de Benjamin Netanyahou est finalement parvenu à un accord avec son ennemi juré, le Hamas, qui cinq ans auparavant avait enlevé le jeune soldat tout près de l'enclave palestinienne.

S'il a ravi de nombreuses personnes, l'accord a également choqué par sa disproportion : mille pour un, mais aussi parce que certains des prisonniers libérés ont "du sang israélien sur les mains." C'est l'expression, désormais consacrée, employée par ceux, au sein de la société israélienne, qui se sont opposés à cet échange et qui redoutent que ces anciens prisonniers ne reprennent des activités de terrorisme.

Nous nous sommes rendus à Gaza pour suivre trois de ces anciens prisonniers, tous condamnés à perpétuité par la justice israélienne, puis remis en liberté, mais expulsés pour certains d'entre eux.

Par Gallagher FENWICK

Les archives

14/09/2018 Reporters

Les visages de la résistance à Boko Haram

Au Nigeria, alors que l'armée poursuit son offensive contre Boko Haram, nos reporters Catherine Norris-Trent et Jonathan Walsh se sont rendus dans le nord-est du pays, toujours...

En savoir plus

07/09/2018 Reporters

Vidéo : les scientifiques, nouveaux héros de la Corée du Nord

Alors que la Corée du Nord célèbre ses 70 ans, France 24 s'est rendu dans ce pays sous dictature. Les autorités de Pyongyang ont exceptionnellement permis à cette équipe de...

En savoir plus

31/08/2018 Reporters

Mexique, omerta sur les disparus

Au Mexique, depuis 2006 et le début de la guerre contre le narcotrafic, des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues. Les victimes ont-elles été tuées, livrées...

En savoir plus

03/08/2018 Reporters

Le Super Mama Djombo, bande-son de la Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau, petit pays d'Afrique de l'Ouest, est avant tout connue pour les multiples coups d'État qui ont rythmé son histoire. Mais au sortir de l'indépendance, en 1974,...

En savoir plus

27/07/2018 Reporters

Le Zimbabwe face à son héritage sanglant

Après 30 années de silence, le Zimbabwe fait désormais face à son passé sanglant, celui de la guerre civile qui a suivi l’indépendance. Les morts des années 80 refont surface et...

En savoir plus