Accéder au contenu principal

Le président malawite victime d'un arrêt cardiaque

Victime d'un accident cardiaque, le président du Malawi, Bingu wa Mutharika, âgé de 78 ans, a été hospitalisé à Lilongwe, la capitale malawite. Il était inconscient à son arrivée à l'hôpital.

Publicité

AFP - Le président malawite Bingu wa Mutharika, 78 ans, a été transporté à l'hôpital inconscient jeudi, après avoir été victime d'un arrêt cardiaque, a-t-on appris de source hospitalière.

"Il a eu un arrêt cardiaque, il est toujours inconscient, depuis 9 heures du matin" (07H00 GMT), a indiqué un responsable de l'hôpital de la capitale Lilongwe, sous couvert de l'anonymat.

Président en 2004, très confortablement réélu en 2009, M. Mutharika est un économiste de formation qui a travaillé pour plusieurs organisations internationales dont la Banque mondiale.

Son pouvoir était de plus en plus contesté ces derniers mois, sur fond de pénuries chroniques, notamment de carburant et de devises étrangères, et alors que de nombreux opposants et donateurs étrangers ont critiqué une dérive autoritaire.

Des manifestations de la société civile avaient dégénéré et tourné à l'émeute en juillet 2011. Dix-neuf personnes avaient alors été tuées par la police.

Le principal mouvement d'opposition, le Comité pour les affaires publiques (PAC), qui regroupe des figures de l'opposition et des religieux, avait appelé en mars le président à démissionner ou à remettre son mandat en jeu lors d'un référendum. Harcelé par la police, le groupe avait dû se réfugier dans une église, où les forces de l'ordres ne pouvaient intervenir.

Bingu wa Mutharika leur avait adressé une fin de non-recevoir.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.