Accéder au contenu principal

Moscou fustige la condamnation de Viktor Bout par un tribunal américain

La Russie critique vivement la décision prise jeudi par un tribunal de New York, qui a condamné le Russe Viktor Bout à 25 ans de prison pour trafic d'armes. Selon Moscou, une "pression sans précédent" a été exercée sur les jurés.

PUBLICITÉ

AFP - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a dénoncé vendredi "une pression sans précédent" exercée, selon lui, sur le tribunal new-yorkais qui a condamné la veille à 25 de prison le Russe Viktor Bout pour trafic d'armes.

"On nous parle bien sûr de l'indépendance de la justice, mais nous savons que dans ce cas-là une pression sans précédent a été exercée sur le tribunal, c'est évident", a déclaré M. Lavrov, cité par les agences russes depuis Astana.

Selon lui, Bout a été "présenté aux jurés comme un criminel voire un terroriste, et l'affaire l'a été comme décidée d'avance, ce qui a influencé le procès", a-t-il ajouté.

"Nous soutiendrons de manière active l'appel que les avocats de Bout ont l'intention de faire et dans tous les cas nous allons faire en sorte d'obtenir son retour dans sa patrie", a souligné le chef de la diplomatie russe.

"Nous avons tous les instruments légaux nécessaires pour cela dans nos relations avec les Etats-Unis", a-t-il conclu.

Viktor Bout, un ancien traducteur et radio de l'armée de l'air soviétique, soupçonné par certains d'avoir été membre des services de renseignement militaires, a été reconnu coupable en novembre 2011 de trafic d'armes en faveur de la guérilla en Colombie, et condamné jeudi à New York à 25 ans de prison.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.