GUINÉE-BISSAU

Manuel Serifo Nhamadjo nommé président de transition

Une semaine après le coup d'État qui a porté la junte militaire au pouvoir en Guinée-Bissau, Manuel Serifo Nhamadjo a été nommé président de la transition. Il avait été battu au premier tour de la présidentielle, le 18 mars.

Publicité

AFP - Manuel Serifo Nhamadjo, candidat éliminé au premier tour de la présidentielle en Guinée-Bissau, a été désigné jeudi président de transition selon un accord entre les putschistes et les principaux partis de l'ex-opposition, a-t-on appris auprès d'un porte-parole de l'ex-opposition.

Braima Sori Djalo, numéro 2 du principal parti d'opposition, le Parti de la Rénovation sociale (PRS), a été nommé président du Conseil national de transition, nouvel organe de contrôle législatif chargé de gérer le processus de transition après le coup d'Etat du 12 avril, a précisé ce porte-parole, Vitor Pereira.

Les deux hommes ont été choisis par "consensus" par le Commandement militaire et les partis politiques, a-t-il ajouté.

Arrivé troisième du premier tour de la présidentielle du 18 mars, M. Serifo Nhamadjo, 54 ans, est un dissident de l'ex-parti au pouvoir, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) de l'ex-Premier ministre Carlos Gomes Junior. M. Gomes Junior, vainqueur du premier tour, a été arrêté par les putschistes et il est toujours détenu par l'armée.

M. Serifo Nhamadjo était jusqu'au putsch, qui a dissous les institutions, président par intérim de l'Assemblée nationale.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine