Accéder au contenu principal

Un important négociateur du Haut Conseil de paix abattu à Kaboul

Arsala Rahmani, ex-ministre sous le régime des taliban, était un interlocuteur très important dans le cadre des négociations de paix entre les rebelles et le gouvernement Karzaï. Dimanche, il a été tué par un tireur embarqué dans une voiture.

Publicité

AFP - Un haut représentant du Haut conseil de paix (HCP) d'Afghanistan et proche conseiller du président Hamid Karzaï a été tué par balle dimanche à Kaboul, par un tireur à bord d'une voiture, a annoncé un responsable de la sécurité à l'AFP.

Arsala Rahmani, ancien ministre sous le régime des talibans, était "un négociateur clé" au sein du conseil établi par Karzaï pour ouvrir des négociations de paix avec les rebelles taliban, a ajouté le responsable.

"Peu après avoir quitté sa maison, il a été atteint d'une balle tirée depuis une voiture. La balle a traversé son bras gauche et a atteint le coeur", a déclaré le petit-fils de la victime Mohammad Waris. "Il est mort à l'hôpital".

Arsala Rahmani "avait établi récemment des contacts avec de hauts dirigeants taliban", a précisé à l'AFP un responsable de la sécurité, sous couvert d'anonymat.

Rahmani était un ancien ministre de l'Enseignement supérieur sous les talibans de 1996 à 2001. Il avait rejoint le gouvernement de Hamid Karzaï après l'arrivée des Etats-Unis venus renverser les talibans en Afghanistan, après les attentats du 11 septembre 2001.

En septembre dernier, Burhanuddin Rabbani, l'ancien président afghan et négociateur de paix du gouvernement de Kaboul, est mort dans un attentat-suicide perpétré par un taliban. Ce meurtre a considérablement affaibli les effort de paix du chef de l'Etat afghan Hamid Karzaï, dont la victime était l'émissaire.

Le Haut conseil pour la paix a pour objectif de dialoguer avec les insurgés pour mettre un terme à la rébellion qui depuis dix ans s'oppose aux forces pro-gouvernementales, aidées par 130.000 soldats de l'Isaf, la force armée de l'Otan dans le pays.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.