Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Kivu" de Jean Van Hamme, l’enfer congolais en bande-dessinée

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les plus pauvres paient pour satisfaire les préférences politiques des plus riches"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le Parti travailliste accusé d'antisémitisme

En savoir plus

EUROPE

Le FMI exclut de travailler avec le gouvernement provisoire grec

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2012

Le Fonds monétaire international (FMI), qui a pris acte de la nomination ce jeudi d'un gouvernement intérimaire en Grèce, a annoncé qu'il suspendait ses contacts avec le pays jusqu'à la tenue des prochaines élections législatives, fixées au 17 juin.

AFP - Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué jeudi qu'il suspendait ses contacts avec la Grèce jusqu'aux élections législatives et qu'il ne travaillerait pas avec le nouveau gouvernement nommé de manière transitoire pour expédier les affaires courantes.

"Nous attendons avec intérêt de prendre contact avec le (futur) gouvernement une fois qu'il aura été formé", a affirmé à la presse un porte-parole de l'institution, David Hawley.

A un journaliste qui lui rappelait qu'un gouvernement avait pris ses fonctions à Athènes

le jour même, ce porte-parole a précisé que le FMI comptait discuter avec le gouvernement formé "après les élections" du 17 juin.

"L'essentiel est que notre mission (à Athènes) aura lieu après les élections. Je n'ai pas de date spécifique", a poursuivi M. Hawley.

Le gouvernement technique formé jeudi en Grèce, composé en majorité d'universitaires ou de hauts fonctionnaires, a pour principale mission de préparer les élections.

Il ne devrait pas avoir de parlement à sa disposition, puisque celui sorti des urnes le 6 mai doit être dissous vendredi, pour permettre le délai de vacance d'un mois prévu par la constitution avant chaque élection législative.

Le FMI a accordé en mars à la Grèce un nouveau prêt de 28 milliards d'euros, succédant à celui de 30 milliards d'euros de mai 2010, dont deux tiers avaient été versés.

Le versement d'une deuxième tranche de ce prêt, d'un montant de 1,6 milliard d'euros, était initialement prévu fin mai. Mais comme il nécessite la formation d'un gouvernement ayant une majorité au parlement, il devrait intervenir en juin au plus tôt.

Première publication : 17/05/2012

  • GRÈCE

    Le président grec propose un gouvernement de technocrates

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Nouvelles élections en juin faute d'accord sur un gouvernement de coalition

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Les Grecs se rendront de nouveau aux urnes le 17 juin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)