Accéder au contenu principal
BASKET - NBA

San Antonio face à Oklahoma City, une finale de rêve

Texte par : Dépêche
3 min

La finale de Conférence Ouest de la NBA, qui s'étale sur sept jours à compter de dimanche, débutera par le match San Antonio contre Oklahoma City, les deux meilleures équipes de la Ligue. Quels sont les atouts de chaque équipe ?

Publicité

AFP - Spurs et Thunder arrivent lancés à pleine vitesse dans un choc qui d'annonce spectaculaire: San Antonio reste sur 18 victoires consécutives avec une moyenne de 14 points d'écart et Oklahoma City a sorti le champion en titre Dallas puis le champion précédent, les Lakers, aux deux premiers tours des play-offs.

Saison : les Spurs ont battu +OKC+ à deux reprises en trois matches en saison régulière, dont une fois à l'extérieur, et sans Manu Ginobili, blessé. C'était avant les arrivées à la mi-mars dans le Texas de Stephen Jackson et Boris Diaw, des apports qui ont rendu San Antonio encore plus équilibré et expérimenté. Le Thunder a quand même fini la saison régulière avec le meilleur marqueur de NBA (Kevin Durant), le meilleur 6e homme de la Ligue (James Harden) et son meilleur contreur (l'intérieur espagnol d'origine congolaise Serge Ibaka).

Play-offs : les Spurs ont certes passé les deux premiers tours sans perdre un match (Utah et Los Angeles Clippers) mais OKC a quasiment fait de même (une seule défaite en deux tours) contre des adversaires autrement plus sérieux: Dallas (4-0) puis les Lakers (4-1). Le Thunder a donc déjà passé deux tests.

Expérience : si Oklahoma City a pu se faire les dents sur des adversaires de prestige et a l'avantage de la jeunesse (son cinq majeur est quatre ans plus jeune en moyenne), cette équipe compte quand même un sacré handicap d'expérience. Le noyau des jeunes Thunder n'est formé que depuis trois saisons et ils chassent leur premier titre. Celui des +vieux+ Spurs l'est depuis près de dix ans et ils convoitent leur quatrième titre (et le 5e pour la franchise). Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili ont joué 130 matches de play-offs ensemble, aucun autre trio en activité ne peut en dire autant en NBA. "Kevin, James et moi allons devoir monter d'un cran mentalement pour porter notre équipe et l'emmener en finale", assure Westbrook.

Dépendance : A 23 ans, Durant et Westbrook sont les piliers d'"OKC". Ils marquent 50 des 100 points de moyenne du Thunder dans ces playoff. Un mauvais match de l'un et l'ensemble se trouve en déséquilibre. Par comparaison, le "Big Three" de San Antonio inscrit 48 des 102 points de moyenne des Texans, qui comptent neuf joueurs à plus de 5 points de moyenne (contre cinq à Oklahoma City).

Défense : avec deux équipes ultra-offensives (49% de réussite aux tirs en séries pour San Antonio, 46% pour Oklahoma), celle qui produira la meilleure défense prendra une option sur la victoire. le Thunder, fort de son experte défense intérieure (Kendrick Perkins et Ibaka), devra contenir les shooteurs à trois points adverses (42% de réussite en playoff) et les Spurs devront eux surveiller Durant (28 pts de moyenne cette saison), comme le lait sur le feu.
San Antonio a un deuxième cinq de feu

Banc : Ginobili, Gary Neal, Tiago Splitter, Stephen Jackson et Matt Bonner, donnent une grande profondeur au banc de San Antonio, à toutes les positions. Malgré Harden (17 points de moyenne) et Derek Fisher (5 titres NBA), le Thunder ne rivalise pas quantitativement et qualitativement sur le banc. "Notre deuxième cinq est aussi bon que bien des cinq majeurs de la Ligue", dit Parker.

Duel : la clé de la série réside peut-être dans le duel des meneurs de jeu All Star. Westbrook n'a pas encore eu à faire à un meneur aussi agressif et rapide que lui en playoff, ce que veut exploiter Parker: "On va l'attaquer". "L'équipe qui gagnera sera celle du meilleur meneur", résume Westbrook, qui n'a sûrement pas oublié que "TP" lui a déjà "collé" 42 points cette saison.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.