Accéder au contenu principal

La police de Montréal sur le qui-vive à l'approche du Grand Prix de F1

Après l'annonce de nouvelles manifestations à Montréal, les forces de l'ordre ont renforcé leur dispositif de sécurité aux abords du circuit Gilles-Villeneuve, où doit se tenir ce dimanche le Grand Prix de Formule 1.

Publicité

AFP - La police de Montréal a déployé dimanche un important dispositif de sécurité aux abords du circuit où doit se tenir le Grand Prix de Formule 1, à la suite de l'annonce de manifestations.

Dès 06H00 du matin (10H00 GMT), les policiers de Montréal étaient bien visibles dans le métro et autour du circuit Gilles-Villeneuve. Ils ont procédé à des fouilles et à des vérifications d'identité, débarquant du métro les personnes dont les sacs contenaient des objets jugés suspects.

Un important dispositif policier était notamment déployé sur un pont menant au circuit, ainsi qu'aux abords de la station de métro y donnant accès, alors que les premiers spectateurs commençaient à arriver.

Le début de la course est prévu à 14H00 (18H00 GMT).

Peu après 08H00 (12H00 GMT), une fausse alerte à la bombe dans le métro, près du circuit, a interrompu brièvement la circulation. Un homme d'une cinquantaine d'années a été arrêté.

Samedi, plusieurs manifestations, dont une marche nocturne contre une hausse prévue des frais de scolarité au Québec, se sont soldées par l'arrestation de 28 personnes. Le secteur de la ville où se déroulent les festivités en marge du Grand Prix a été au coeur des affrontements entre manifestants et policiers.

Depuis février, un conflit oppose étudiants québécois et gouvernement de la province francophone à propos d'une hausse des frais de scolarité. Il a débouché sur des manifestations quasi quotidiennes, émaillées parfois d'incidents violents et d'arrestations.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.