Accéder au contenu principal

Le permis de construire de la future grande mosquée de Marseille validé en appel

Après maints revers juridiques, le permis de construire de la grande mosquée de Marseille a finalement été validé en appel. La cité phocéenne est l'une des villes de France qui compte l'une des plus fortes communautés musulmanes du pays.

PUBLICITÉ

AFP - La cour administrative d'appel de Marseille a validé mardi le permis de construire de la future Grande mosquée, qui avait été annulé par le tribunal administratif fin octobre 2011 à la demande d'une triperie marseillaise.

Dans son arrêt, elle a suivi les préconisations rendues fin mai par le rapporteur public, relançant ainsi ce projet qui a subi de nombreux revers dans une ville où réside une des plus fortes communautés musulmanes de France.

La société "Boyauderie-triperie méditerranéenne" avait déposé une requête devant le tribunal administratif demandant l'annulation des arrêtés du maire de Marseille du 24 septembre 2009 et du 27 mai 2011 portant permis de construire au profit de l'association "La Mosquée de Marseille".

Le tribunal administratif leur avait donné raison le 27 octobre, et l'association avait fait appel.

L'entreprise voit cette fois-ci ses demandes rejetées par la cour administrative d'appel.

La Grande mosquée de Marseille doit voir le jour dans l'ancien quartier des abattoirs, à Saint-Louis (15e arrondissement), mais depuis la pose de la première pierre, en grande pompe au printemps 2010, le dossier est en suspens.

Sur un autre front judiciaire, la cour administrative d'appel avait rejeté en décembre 2011 deux recours déposés par le Front national (FN) et le Mouvement national républicain (MNR), désireux de faire annuler une délibération du conseil municipal du 16 juillet 2007 autorisant l'implantation de la mosquée.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.