Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

David Cameron déroule le tapis rouge aux Français frappés par les hausses d'impôts

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : FRANCE 2
2 min

Le Premier ministre britannique s'est dit prêt à accueillir les chefs d'entreprise soumis à une hausse de l'impôt sur le revenu en France à la suite de l'arrivée au pouvoir de François Hollande.

Publicité

REUTERS - Le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est déclaré lundi prêt à
accueillir les entreprises qui fuiraient l'impôt en France, où le président François Hollande compte alourdir les taxes pour les plus hauts revenus.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé que cette remarque avait "échappé" au dirigeant britannique.

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l'impôt sur

it
fr/ptw/2012/06/19/WB_FR_NW_SOT_FR2_CAMERON_10H_NW836207-A-01-20120619.flv

le revenu, nous déroulerons le tapis rouge et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a déclaré David Cameron devant des chefs d'entreprise, en marge du sommet du G20 de Los Cabos au Mexique.

"Cela paiera nos services publics et nos écoles et tout le reste", a-t-il ajouté.

Interrogé à ce sujet, le ministre français du Travail, Michel Sapin, a répondu sur le ton de l'ironie.

"Je ne sais pas comment on fait pour dérouler un tapis rouge au travers du Channel (la Manche), ça peut prendre l'eau", a-t-il dit à la presse en marge d'une rencontre des partenaires sociaux du G20.

"Je pense que c'est un propos qui lui a échappé", a ajouté Michel Sapin.

Le ministre des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve, y a vu "une forme d'humour britannique".

it
fr/ptw/2012/06/19/WB_FR_NW_SOT_SAPIN_10H_NW836193-A-01-20120619.flv

"Il y a des patrons francais qui sont des patriotes, il y a dans l'arsenal des mesures que nous allons prendre en faveur des entreprises, des mesures qui favoriseront l'investissement et inciteront les entreprises à rester en France", a-t-il affirmé
mardi sur Canal+.

François Hollande s'est engagé pendant la campagne présidentielle à porter à 75% le taux de l'imposition pour les revenus annuels supérieurs à un million d'euros.

Entre 3.000 et 3.500 foyers seraient concernés par cette mesure, qui rapporterait quelques centaines de millions d'euros par an à l'Etat.

Une large majorité de Français y est favorable, selon plusieurs sondages.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.