Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Nein!"

Presse française, Mercredi 27 juin. Au menu de la presse française ce matin, les mauvais chiffres de l’économie française, les dilemmes de Manuel Valls, Angela Merkel et la dette européenne, deux belles histoires et les Bleus.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avecles Echos, qui nous parlent du pouvoir d’achat des Français.
 
Le journal propose ce matin une vraie petite farandole de mauvaises nouvelles: la croissance va rester très faible jusqu’à la fin de l’année, le chômage a encore augmenté fortement en mai, et effectivement, sur le front du pouvoir d’achat, ça ne s’arrange pas non plus, puisque les Echos évoquent «un recul historique» pour 2012: - 1,2 %, du jamais-vu depuis 1984. D’après les Echos, cette dégradation serait due en grande partie aux hausses d’impôts du gouvernement Fillon.
 
Evidemment, tout ça tombe très mal pour le gouvernement, qui a annoncé hier une augmentation de 2 % du salaire minimum, le smic. Une hausse «minimum» pour l’Humanité, qui explique qu’en prenant en compte l’inflation, le «coup de pouce» gouvernemental va se limiter en réalité à 0,6.
 
Au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls a décidé de faire le bilan des années Sarkozy et de remettre les choses à plat. Le ministre a dit lundi dernier qu’il voulait établir «un cadre plus respectueux des rapports «humains», «passer d’une politique du chiffre à une exigence de sécurité pour tous les Français ». Mais Manuel Valls, chercherait, aussi, à éviter de braquer les policiers. Il se montre pour le moment très réservé sur le projet de récépissé à fournir lors des contrôles d’identité, projet destiné à lutter contre les contrôles aux faciès -  d’où ce titre à la Une de Libération: «Police, mais que fait Manuel Valls?».  
 
Le Figaro consacre quant à lui sa Une au «nein» d’Angela Merkel à la mutualisation des dettes européennes. La chancelière allemande, qui doit rencontrer François Hollande ce soir, pour préparer le sommet de Bruxelles, aurait «tapé du poing sur la table», selon le journal, et fait savoir qu’elle s’opposera «aussi longtemps qu’elle vivra» à toute mise en commun des créances européennes, et à la mise en place d’eurobligations.
 
Les deux dirigeants sont toutefois d’accord sur la nécessité d’amener l’Europe vers plus d’intégration. Quand l’Union s’achemine «sans en avoir l’air» vers davantage de fédéralisme, c’est à lire dans Libération, qui raconte que la feuille de route qui sera soumise dès demain à Bruxelles ouvre clairement la voie à une transformation de la zone euro «en un mélange entre les Etats-Unis et la République fédérale d’Allemagne».
 
Libération qui revient aussi ce matin sur les 5 ans de lutte des salariés de Goodyear, à Amiens. 5 ans de combat qui viennent d’aboutir à l’abandon du plan social qui les menaçait.
 
A signaler également au chapitre belle histoire, les récits de ces boulangers d’origine maghrébine, souvent des Tunisiens, souvent venus de la ville de Tataouine, aux porte du désert, de plus en plus nombreux à ouvrir un commerce, en France. Ces artisans ont investi l’un des symboles français, la sacro-sainte baguette, au terme de parcours qui relèvent, là encore, souvent, de l’odyssée.  A voir dans le Monde.
 
Et comme chaque matin, on a gardé le meilleur pour la fin: la Une du Parisien, bien sûr, qui revient sur le débat de la semaine: «Faut-il sanctionner les Bleus ?».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.