L'Entretien

Fredj Maâtoug, auteur de "John F. Kennedy, la France et le Maghreb"

Le 2 juillet 1957, John F. Kennedy a prononcé un discours devant le Sénat américain en faveur de l’indépendance de l’Algérie, au risque de susciter les plus vives réactions. Était-ce une réelle conviction ou un calcul politique ? Fredj Maâtoug, auteur de "John F. Kennedy, la France et le Maghreb" répond aux questions de Gauthier Rybinski.