Accéder au contenu principal

Mort d'une cinquantaine de migrants africains en Méditerranée

Au moins 50 migrants africains sont morts de déshydratation alors qu'ils traversaient la mer Méditerranée pour gagner l'Italie depuis la Libye sur une embarcation de fortune, a indiqué l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

PUBLICITÉ

REUTERS - Cinquante-quatre émigrés, qui avaient quitté la Libye pour l’Italie sur un canot pneumatique, sont morts de soif près de la côte nord-africaine après quinze jours de dérive au cours desquels leur bateau s’est dégonflé, a annoncé mardi l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Le seul survivant, un Erythréen, a été secouru en état de déshydratation avancée par des garde-côtes tunisiens, alors qu’il s’agrippait à l’embarcation.

L’homme a déclaré aux responsables du HCR que le bateau avait presque atteint la côte italienne lorsqu’il avait été éloigné par des vents violents avant de se dégonfler progressivement.

Il ne transportait pas suffisamment d’eau et beaucoup de passagers ont commencé rapidement à souffrir de déshydratation. Beaucoup ont bu de l’eau de mer, ce qui n’a fait qu’augmenter leur soif, a-t-il ajouté.

Une porte-parole de l’Onu s’est interrogée sur l’absence de secours lors de la traversée.

" Comment est-ce possible que dans une mer comme la Méditerranée, avec tous les chalutiers, les cargos et tous les autres bateaux, il n’y ait eu personne pour les secourir " , a dit Laura Boldrini sur Sky TG24.

Selon le HCR, environ 170 personnes sont mortes cette année après avoir quitté la Libye pour rejoindre les côtes européennes. Quelque 1.300 immigrés ont réussi à atteindre l’Italie, et un millier d’autres sont arrivés à Malte.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.