Accéder au contenu principal

Les Experts ratent leur dernier essai avant les Jeux

L’équipe de France de handball a été battue ce dimanche par la Hongrie lors de son dernier match de préparation pour les Jeux de Londres. Un revers qui, à une semaine des JO, sonne comme une alerte pour les champions olympiques.

Publicité

Champions olympiques et champions du monde en titre, les handballeurs français ont bouclé dimanche 22 juillet leur préparation pour les Jeux de Londres par une défaite face à la Hongrie (22-23) à Dunkerque, dans le nord de la France. Les Experts semblaient pourtant fin prêts après leur écrasante victoire (31-24) face à leurs rivaux espagnols en finale de l’Eurotournoi.

Six mois après la perte de son titre européen, l’équipe de France, en pleine reconstruction après la débâcle au dernier championnat d’Europe en Serbie, avait alors donné l'impression de retrouver toute sa détermination d’antan. Mais sa défaite à domicile face à la Hongrie vient rappeler qu’elle devra affiner davantage son jeu à Londres pour espérer conserver son titre olympique.

Lucide, Claude Onesta, l’emblématique sélectionneur des Bleus, en est bien conscient. "Face à la Hongrie, on a perdu tout le bénéfice de notre bonne première période et de notre jeu rapide par manque de concentration, par inattention", a-t-il reconnu après le match. "Je reste persuadé qu’on a fait un travail de qualité pendant cette préparation, mais il faut rester encore plus vigilant", a-t-il expliqué à l’AFP.

Même état d’esprit du côté de ses joueurs. Pour Jérôme Fernandez, le capitaine de l’équipe de France, la défaite face aux Hongrois constitue "une bonne alerte" avant les JO. Et son coéquipier Didier Dinart d’ajouter, confiant : "Si on perd contre la Hongrie, il vaut mieux que cela soit en match de préparation à Dunkerque plutôt que là-bas à Londres, pendant les Jeux. Je ne m’inquiète pas outre mesure".

Les Bleus, l'équipe "à dégommer"

Lors des JO, les Experts évolueront dans le poule A, composée de l’Argentine, la Grande-Bretagne, l’Islande, la Suède et la Tunisie. Un groupe facile pour les Bleus dont le palmarès reste inégalé : titre olympique (2008), quatre titres mondiaux (1995, 2001, 2009 et 2011) et deux titres européens (2006 et 2010).

Premier tour

29 juillet : France / Grande-Bretagne 
31 juillet : France / Argentine
2 août : France / Tunisie
4 août : France / Islande
6 août : France / Suède

Les joueurs sélectionnés  Thierry Omeyer, Daouda Karaboué (gardiens), Michaël Guigou, Samuel Honrubia, Luc Abalo, Guillaume Joli (ailiers), Bertand Gille, Cédric Sorhaindo (pivots), Didier Dinart (défenseur), Nikola Karabatic, Jérôme Fernandez, Daniel Narcisse, Guillaume Gille, Xavier Barachet (arrières). William Accambray est sélectionné comme 15e joueur (remplaçant).

Mais c’est bien à cause de ce même palmarès extraordinaire que l’équipe de France risque, pour tous ses adversaires aux Jeux, de devenir "un objectif à dégommer", prévient Jean Durry, historien du sport, contacté par FRANCE 24. Il rappelle aussi que "ces dernières années, beaucoup de sélections nationales de handball à travers le monde ont réellement progressé". Elles attendront donc de pied ferme les Français.

Pour relever le défi, Claude Onesta a refait confiance à la majorité de ses cadres vainqueurs de quatre titres consécutifs, malgré les critiques sur l’âge de ses protégés. "Je lis qu'on a une équipe de vieux, mais je souhaite à tout le monde de vieillir aussi bien, a-t-il plaisanté. Mes 'bons vieux' sont exemplaires en tout : les premiers à l'entraînement, les derniers à partir, les plus investis, les plus engagés, les plus exigeants."

Un point de vue partagé par Jean Durry qui voit en la présence de ces joueurs un atout pour l’équipe de France. "Ils disposent des ressources et de l’intelligence nécessaires pouvant permettre aux Bleus de rebondir après leur échec [à l’Euro-2012, ndlr]", explique-t-il.

Le premier match de l’équipe de France est prévu le dimanche 29 juillet face à la Grande-Bretagne, un des maillons faibles de la compétition.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.