Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Alep, mère de toutes les batailles"

Presse française, Lundi 30 juillet. Au menu de la presse française ce matin, la bataille d’Alep, où la disproportion des moyens entre l’armée et les rebelles inquiète, l’annonce d’une nouvelle offensive européenne pour sauver l’euro, et les conséquences de la crise en Espagne, et en France.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse avec la contre-offensive de l’armée à Alep, en Syrie.
 
Alep est bombardée sans relâche depuis deux jours et ses habitants n’ont pas le choix: ils doivent fuir. Qu’y a-t-il d’autre à faire? demandent-ils à la Une de Libération, qui propose à la Une une photo du photographe français Pierre Torres, blessé par balles hier à Alep, et évacué depuis vers la Turquie. Alep qu’un journal proche du régime a appelée «la mère de toutes les batailles», est en train d’être désertée par ses habitants. Fuyant la ville par milliers, ils n’ont pas de camp où s’abriter, et ils trouvent refuge la plupart du temps à travers le pays, chez des proches, tandis que d’autres ont pris la route du nord ou de l’ouest pour se réfugier en Turquie.
 
Sur le terrain, la disproportion des moyens vient de conduire le Conseil national syrien à réclamer des armes lourdes pour les rebelles. D’après le Figaro, l’urgence de la situation a également amené le CNS à réclamer une réunion en urgence du conseil de sécurité de l’Onu, appel relayé ce week-end par François Hollande. Mais la position du nouveau président n’aurait pas l’heur de plaire à son prédécesseur, d’après le Figaro, qui rapporte les propos de Nicolas Sarkozy cité hier par le Parisien: «On m’a critiqué sur la Libye, mais moi au moins j’ai agi».
 
On passe maintenant à l’Europe, qui s’apprête à mettre en œuvre une défense de l’euro plus agressive sur les marchés. C’est Jean-Claude Juncker, le président de l’eurogroupe qui le dit dans l’interview qu’il a accordée au Figaro: «la zone euro est prête à agir avec la BCE d’ici à quelques jours». Le journal évoque une intervention «rapide et décisive»  des 17 pays de l’eurozone pour contrer les attaques dont l’Italie et l’Espagne viennent d’être l’objet.
 
L’Espagne qui ne voit pas d’issue aux sacrifices imposés par le gouvernement de Mariano Rajoy, notamment aux fonctionnaires, et c’est à la Une de l’Humanité. Tous les jours, ils manifestent pendant leur pause-déjeuner pour dire non aux coupes budgétaires, «no pasaran !», non à l’austérité: «On nous a expliqué que la baisse de nos salaires allait créer des emplois, mais la vie nous a donné raison, dit l’un d’entre eux, plus la crise s’aggrave, plus le chômage augmente».
 
Austérité également en France, où l’Etat et en train de revoir le financement de plusieurs grands chantiers, notamment certaines futures lignes TGV. Le gouvernement, rapporte la Croix, s’interrogerait aussi sur la pertinence des partenariats public-privé, ces contrats qui permettent à l’Etat d’étaler ses paiements en payant un loyer sur de très nombreuses années.
 
Crise, suite et fin, avec le dossier que le Parisien consacre aux Français qui ont «tout plaqué pour vieillir au soleil» - ils seraient déjà plus d’un million à avoir quitté la France.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.