SYRIE

Les combats s’intensifient à Alep et Damas

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme fait état, samedi matin, d’un bombardement "d'une intensité jamais atteinte" mené par l’armée à Damas. À Alep, les rebelles ont attaqué la télévision d'État. 13 personnes sont déjà mortes dans tout le pays.

Publicité

AFP - Les rebelles ont attaqué samedi le bâtiment de la télévision d'Etat syrienne à Alep, tandis qu'en périphérie de Damas de très violents combats ont opposé l'armée régulière à des dissidents armés, ont indiqué une ONG et l'agence officielle Sana.

Juillet a été le mois le plus sanglant depuis le début de la révolte en Syrie en mars 2011, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"En juillet, au moins 4.239 personnes ont été tuées dans le pays", selon lui. Parmi elles, figurent 3.001 civils (dont ceux qui ont pris les armes), ainsi que 1.133 soldats et 105 déserteurs.

Au total, depuis le début du conflit, au moins 21.053 personnes ont péri dont 14.710 civils sans armes ou armés, 5.363 soldats et 980 déserteurs.

"Le nombre total n'inclut pas les milliers de détenus dont le sort est inconnu, ni ceux qui sont morts mais dont l'identité n'a pas pu être clarifiée", selon M. Abdel Rahmane.

Source : AFP

Dans la capitale du nord, les rebelles se sont lancés dans la nuit de vendredi à samedi à l'assaut du bâtiment de la télévision, autour duquel ils ont posé des explosifs avant d'être bombardés par l'aviation et de se retirer, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

De violents combats se déroulaient également samedi à Salaheddine et Seif al-Dawla, deux quartiers de l'ouest d'Alep tenus par les rebelles, qui affirment contrôler la moitié de la ville.

La Sana a confirmé l'attaque de la télévision, rapportant que "les terroristes ont attaqué des civils et le bâtiment mais les soldats l'ont défendu".

A Tadamoun, un quartier dans le sud de Damas où sont retranchés de nombreux rebelles, l'armée a mené un "bombardement d'une intensité jamais atteinte jusqu'à présent", a précisé l'OSDH. Des combats ont également lieu à Jobar (est), selon l'OSDH

L'agence Sana a confirmé les combats à Tadamoun, expliquant que "l'armée a pourchassé les terroristes. Elle a en tué et arrêté un grand nombre et saisi des armes".

Par ailleurs, 13 personnes ont été tuées samedi, une à Lattaquié (nord-ouest), six à Deir Ezzor (est) et six dans la province de Damas, selon l'OSDH.

La veille, plus d'une centaine de personnes avaient péri dans les violences qui ensanglantent le pays depuis le début en mars 2011 d'une révolte populaire qui s'est militarisée face à la répression et ont fait plus de 20.000 morts.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine